Archive pour 'Harraga algériens'

Algérie: Deux tentatives d’immolation par le feu

imolation.jpgUn jeune exclu de la liste des bénéficiaires de logements sociaux de la commune de Djelida a tenté de mettre fin à ses jours, jeudi dernier aux environs de 13h30, en s’aspergeant d’essence devant le siège de la wilaya au milieu de ses camarades, également éliminés de cette liste et  avec lesquels il observe une grève de la faim depuis mercredi.

Selon Le Temps d’Algérie, dans la wilaya de Chlef,  un père de deux enfants, a tenté avant-hier de s’immoler par le feu devant le tribunal de Chlef en raison du retard enregistré dans la régularisation du micro-crédit par l’ANGEM. Le dossier a été déposé depuis une année mais il n’a pas eu de suite. Après une longue attente, ce père qui ne voyait plus d’espoir a tenté de s’immoler. Il s’est aspergé d’essence et a menacé de mettre le feu à son corps devant tout le monde devant le tribunal de Chlef.

Algérie: Plus de 100 haraga cet été

haragaorant2.jpgSelon le Jour,  20 jeunes haragas, dont une fille, ont réussi à rejoindre les côtes italiennes cet été. Les candidats ont traversé la mer à bord d’une embarcation légère munie d’un puissant moteur. Le point de départ est la plage «le Caroube» et l’arrivée c’est l’Italie. En ce qui concerne les frais de l’aventure, les haragas ont versé au passeur la somme de 100 000 Da avant de prendre place dans l’embarcation. Ce n’est qu’un exemple, car le phénomène ne concerne pas seulement Annaba.

Autre exemple, «l’immigration clandestine occupe la première place dans lebilan du 1er trimestre 2011 des gendarmes de la capitale». De cette déclaration faite par le colonel Mustapha Taïbi, commandant du groupement de
la Gendarmerie nationale, pour la wilaya d’Alger le 1er bilan du groupement d‘Alger indique que 39 affaires d‘immigration clandestine et de séjour illégal ont été traitées par les gendarmes de la capitale.

(Lire la suite)

Harraga: 40 mineurs recensés depuis le début de l’année

Plus de 40 mineurs sont recensés parmi la centaine de candidats à l’émigration clandestine enregistrée depuis le début de l’année par la cellule de rétablissement des liens familiaux du Croissant-Rouge algérien à Oran. «Les contacts que nous avons établis par la Cruz Roja espagnole ont permis de retrouver la trace d’un mineur âgé tout juste de 14 ans qui avait fugué du domicile familial pour embarquer vers l’Espagne», notera une source de cette cellule. Le Temps

Casse-toi, la coupe est pleine

benatallah.jpgPar une mère digne

HALIM BENATALLAH, secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé de la  Communauté nationale à l’étranger, oublies- tu que tu as aussi exporté tes fils en Europe ? Ils sont en Belgique, et tout le monde le sait, ils occupent un appartement de grand standing et n’ont pas voyagé dans des barques de fortunes mais avec des billets d’Air Algérie en 1ère classe, payés par l’argent du peuple algérien.

N’insulte pas les mères et les pères dignes qui apprennent avec déchirure la nouvelle de leurs enfants, la chair de leur chair, échoués au large de la méditerranée ou dévorés par les requins, Ait un peu de pudeur envers l’espèce humaine, nos enfants ne sont pas une marchandise, pèse tes mots, car du gaz et du pétrole du peuple algérien que vous exportez, tu empoches 20.000 euros par mois, 200 millions de centimes, une villa et deux chauffeurs, et deux gardes du corps.

As-tu oublié d’où tu viens ? D’un gourbi à Annaba !  Saches que vos jours sont comptés, bandes d’assassins, car si nos enfants tentent d’émigrer c’est à cause d’assassins comme toi, comme Médiene, Said bouteflika et les autres. Tu oses traiter le désespoir et la Hogra de simple imitation de pratiques des voisins? Quel perroquet, petit et arrogant ! Je suis une mère digne, benatala halim, et bientôt tu ne seras pas exporté mais évincé, alors dégage petit, dégage, et prends ta femme et casse – toi. Car imitation il y aura et comme les voisins tunisiens et les égyptiens, on fera de vous des rats qui se cacheront dans les égouts pour échapper à la volonté d’un peuple qui veut vivre dans la liberté et la dignité. Vive l’Algérie libre, vive la révolution, abas les corrompus, les assassins et les dictateurs.

Benatallah: « Des parents ont tendance à exporter leurs enfants mineurs dans les embarcations de harraga »

Des enfants algériens sont envoyés en Europe, et notamment en Espagne, à bord d’embarcations de fortune afin de profiter des dispositions sociales favorables pour les enfants mineurs, a déploré lundi à la radio chaîne III, Halim Benatallah, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères chargé de la communauté nationale à l’étranger. « Il y a beaucoup de parents chez nous qui ont tendance à exporter leurs enfants mineurs dans les embarcations de harraga, c’est tout à fait déplorable », a déclaré Benatallah.

« Imitant en cela des pratiques suivies par des pays voisins, les parents essaient d’exploiter les bonnes dispositions des lois des pays envers les enfants mineurs qui sont pris en charge, a ajouté Benatallah. Et alors, il lancent leurs enfants dans des embarcations ».

Une fois arrivés sur les côtes européennes, ils sont alors pris en charge par des associations comprenant notamment des femmes algériennes, a-t-il indiqué. Et lorsque celles-ci contactent les parents en Algérie, « ils refusent de les reprendre ». « Ils préfèrent que leurs enfants restent là-bas et à la limite, ils coupent les communications téléphoniques », a expliqué Benatallah. AFP

Algérie: Un enfant de 9 ans parmi les Harraga !

harraga9ans.jpg

Souk Ahras: Les 36 harraga devant la justice

Les 36 harraga arrêtés la semaine dernière par les gardes-côtes tunisiens, alors qu’ils se dirigeaient vers la Sardaigne (Italie), ont été présentés jeudi dernier devant le procureur de la République près le tribunal de Souk Ahras pour sortie illégale du territoire national, principal chef d’accusation retenu contre les inculpés. Selon El Watan, les mis en cause comparaîtront, prochainement, en citation directe.

Oran: Des amendes pour une centaine de harraga

haraga.jpgInterceptés le week-end dernier au large des côtes oranaises, plus d’une centaine de harraga ont comparu hier et avant-hier devant le juge au tribunal de Aïn El Turck, qui les a condamnés à payer 60 000 DA d’amende chacun. Le représentant du ministère public avait d’ailleurs requis 6 mois d’incarcération. Alors que le phénomène tend à se banaliser malgré le drame des naufrages en mer, cette fois, la particularité réside dans l’ampleur de cette nouvelle vague de tentatives d’émigration clandestine qui n’a pas épargné les mineurs – ils étaient 4 – mais ont été libérés, contrairement à leurs aînés jugés et maintenus en détention jusqu’à l’issue du procès, rapporte El Watan.

 

36 harraga algériens interceptés au large de Tabarka

haraga.jpg36 harraga algériens, qui se trouvaient à bord de deux embarcations de fortune, ont été arraisonnés par la marine tunisienne, hier aux environs de 15h, à hauteur de la station balnéaire de Tabarka. Les deux barques de fortune avaient appareillé dans la nuit de dimanche à lundi depuis les plages de Sidi Salem et de la cité Seybouse, toutes deux situées à l’est de la ville de Annaba, rapporte Le Temps.

 

Fugueurs du Ballet national algérien: « On nous a fait manger des chips pour la répétition à Montréal »

ballet204924465x348.jpg«Comment veux-tu fonder une famille avec 14 000 DA par mois ? Une paire de chaussures de sport respectable vaut au bas mot 10 000 DA», peste un ex-danseur du ballet national qui ne comprend toujours pas ce tollé contre leur fugue. «Nous sommes des artistes pas des terroristes.» «Kilouna» (laissez-nous tranquilles) revient tel un leitmotiv dans leur discours. (…) «Est-ce normal que pour représenter l’Algérie, on nous donne juste 240 euros en frais de mission dont 40 sont encore chez les responsables du ballet ? Est-ce normal qu’après la première représentation à Ottawa, on nous fasse manger de la pizza et des chips pour la répétition à Montréal ?». El Mouhtarem d’après El Watan

12345...9

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER