Archive pour 'Hommage'

Pour la mémoire…

souvenir.jpg

Pour la mémoire…Il y a 12 ans, disparaissait Mahieddine Kessouar

Mardi 1 septembre 1998, Mahieddine Kessouar, Premier secrétaire du FFS dans la commune d’Idjer à Tizi-Ouzou, fut enlevé par un groupe armé. Agé d’une cinquantaine d’années, père de 8 enfants, Mahieddine Kessouar, était « un dirigeant de grande valeur et très estimé par la population ». « Habitués à ses multiples déplacements qui l’éloignent régulièrement de son domicile durant plusieurs jours, ni sa famille ni ses amis ne sont inquiétés. Ce n’est qu’à la découverte de sa voiture vide, abandonnée sur une route de Kabylie, vendredi 4 septembre, que l’alerte a été donnée », a indiqué le FFS dans un communiqué en septembre 1998.

 « Tout se passe comme si après l’échec de la tentative de destabilisation-normalisation de la Kabylie et la mise au pas du FFS, on s’attaque maintenant à des militants et dirigeants de base du FFS, dont la disparition peut paraître moins « spectaculaire » mais qui s’inscrit dans une nouvelle stratégie destinée encore une fois à déstabiliser le FFS, en terrorisant la population », a ajouté le communiqué. El Mouhtarem

Message de condoléances du Roi Mohamed VI à la famille de Mohammed Arkoun

roi.jpgLe Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion à la famille de l’islamologue feu Mohammed Arkoun, décédé mardi à Paris.Dans ce message, le Souverain marocain affirme avoir appris avec une vive émotion et une profonde affliction la triste nouvelle de la disparition du professeur Mohammed Arkoun.

«En cette douloureuse circonstance, Nous tenons à exprimer à son honorable épouse ainsi qu’aux membres de sa famille, et à travers eux, à l’ensemble de ses proches, de ses amis et de ceux qui l’affectionnaient, Nos condoléances les plus attristées et Notre compassion la plus sincère en ces moments pénibles, à l’heure où s’accomplit l’imparable volonté divine.

(Lire la suite)

Obsèques à Casablanca de l’islamologue Mohamed Arkoun

arkoune.jpgLes obsèques de l’islamologue Mohamed Arkoun, décédé mardi à Paris à l’âge de 82 ans, ont eu lieu vendredi après la prière d’Adohr au cimetière Achouhada à Casablanca. Ces obsèques ont eu lieu en présence de nombreuses personnalités du monde de la politique, de la science et des arts, des intellectuels et universitaires, des membres de la famille et des amis du défunt. www.marocjournal.net 

 

Arkoun: Funérailles sur fond de tensions politiques

arkoune.jpgwww.saphirnews.com 

Les funérailles de Mohamed Arkoun seront célébrées cet après-midi, à Paris, à la maison médicale Jeanne-Garnier. Du monde y est attendu, sa famille, des amis, des personnalités religieuses mais aussi politiques, notamment des consuls et vices-consuls marocains, se sont donné rendez-vous pour un dernier hommage en terre française. «Marocains ?» L’homme est d’origine algérienne, mais ses relations houleuses avec son pays natal sont loin d’être un secret de polichinelle.

« Parce qu’il était libre, il avait des critiques acerbes contre les régimes successifs », pense Ghaleb Bencheikh. L’homme aurait accusé le gouvernement algérien d’être l’auteur de l’assassinat en 1996 des moines de Tibhirine, qu’il avait d’ailleurs connus. Une position qui lui aurait valu l’exil.

(Lire la suite)

Arkoun sera prochainement inhumé à Casablanca au Maroc

arkoune.jpgL’islamologue Mohamed Arkoun décédé mardi 14 septembre à Paris, à l’âge de 82 ans sera prochainement inhumé à Casablanca au Maroc, rapporte La Croix http://www.la-croix.com/Avec-Mohamed-Arkoun-une-grande-figure-de-l-islamologie-dispa/article/2439404/4078. Un hommage sera rendu le 27 septembre à l’institut du Monde arabe à 18h30 à cette figure importante de l’islamologie.

Mohammed Arkoun, grande figure de l’islamologie, est décédé

arkoune.jpgwww.marocjournal.net 

Mohammed Arkoun, intellectuel franco-algérien, philosophe et historien de l’islam, est décédé dans la soirée de mardi 14 septembreà Paris, à l’age de 82 ans, a appris mercredi matin atalsinfo.

Grande figure de l’islamologie et véritable « passeur » entre les cultures, le professeur Mohammed Arkoun est un des professeurs les plus influents dans l’étude islamique contemporaine. Il est professeur émérite d’histoire de la pensée islamique à la Sorbonne (Paris III), et enseigne l’«islamologie appliquée», discipline qu’il a développée, dans diverses universités européennes et américaines, en référence à l’anthropologie appliquée de Roger Bastide. Parmi ses sujets de prédilection, l’impensé dans l’islam classique et contemporain.

(Lire la suite)

Le monde célèbre les 92 ans de Mandela

mandelaturns90armelopost2.jpgL’Afrique du Sud célèbre dimanche le 92e anniversaire de son premier président noir, tandis que le monde s’associe aux festivités avec une première « journée internationale Nelson Mandela ». Divers dirigeants mais aussi des anonymes ont promis de consacrer ce jour-là 67 minutes de leur temps à des travaux d’intérêt public – Mandela ayant investi 67 ans de sa vie au service de la politique. 

L’Afrique du Sud « proche » du rêve de Mandela

L’Afrique du Sud, en organisant la première Coupe du monde de football sur le continent africain, était « très proche » du rêve de Nelson Mandela de voir une nation unie, a déclaré dimanche le président sud-africain Jacob Zuma pour les 92 ans du vieux militant. « Le patriotisme et l’unité qui prédominaient pendant la Coupe du monde 2010 a montré au monde que cette nation avait un bel avenir. Les Sud-Africains ont fait flotter partout le drapeau de la nation arc-en-ciel, soutenu leur équipe nationale et permis que la compétition soit un énorme succès« , a-t-il déclaré devant des milliers de personnes.

Assassinat de Boudiaf: 18 ans déjà !

boudiaf.gifKarim Aimeur pour « Algérie Politique »

L’Algérie a commémoré timidement, ce 29 juin 2010, le 18eanniversaire de l’assassinat du président du Haut comité d’Etat, le regretté Mohamed Boudiaf.

Ceux et celles qui se souviennent de cette date maudite du 29 juin 1992 et fatidique pour le pays entier peuvent raconter l’évènement qui est passé en direct à la télévision à partir de Annaba.

Comme si cela s’est passé hier, je me souviens, alors que je n’avais que 10 ans, des larmes que ma mère avait versé, en apprenant par la voix de la chaîne 2 de la radio nationale, (en 1992, mon village n’avait pas encore d’électricité), que Boudiaf était assassiné. Je me souviens comment mon père s’était emporté en apprenant la nouvelle par la voix de ma mère, en versant sur elle toute sa colère. Ce jour là, mon père et ma mère avaient compris que l’Algérie ne pourra jamais être délivrée des mains des fauves qui la dirigent comme une propriété personnelle.

(Lire la suite)

Nacer Boudiaf: Cher père

 boudiaf1.jpgCher père

Il y a dix huit ans, le peuple algérien, qui a renoué avec l’espoir après ton retour, apprend par la Télévision Nationale ton assassinat, qualifié par la Justice algérienne « d’acte isolé ».

En principe, après dix huit ans,  on devient majeur et à ce titre, on peut supposer qu’un tel « acte isolé » n’aurait été possible qu’à la suite de négligences graves des services de protection du Chef de l’Etat ou de leur complicité. Les négligences auraient provoqué des démissions et des sanctions ; les complicités auraient appelé la justice. Mais il n’en fut rien. Tout simplement « l’acte isolé » est resté isolé sans suite. Cependant, certains hommes qui étaient au Sommet des services de sécurité, ne sont plus de ce monde et doivent très certainement répondre maintenant, devant le Tout Puissant, de leurs responsabilités  de l’acte dit isolé.

Je me souviens que tu tirais du Coran et précisément de l’histoire de Noé une moralité que tu étais le seul à en apprécier la profondeur. En effet, pendant le déluge, c’est-à-dire le danger, l’arche abritait le prophète et les animaux tous ensemble mais après le déluge, le prophète a repris son statut afin de mener à bien la mission dont Dieu l’a investi. Quant au plus vil des animaux, il a vaqué à ses basses besognes. En 1962, après le déluge qui avait duré 132 ans de colonialisme, tu voulais qu’on fasse la même chose, c’est-à-dire que les hommes dignes de responsabilité dirigent le pays et que les animaux rejoignent leur tanière.

(Lire la suite)

1...34567...13

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER