Archive pour 'Les élus en Algérie'

Nomadisme politique: Jijel: 7 élus réjoignent le FLN

Le président de l’APC d’El Milia dans la wilaya de Jijel, Amar Boukhoudja, issu du FNA a rejoint le FLN. Tafer Messaoud, élu du FNA à l’APC d’El Kaous, Bousbaa Ferhat, élu du FNA à l’APC de Texenna, Salem Youcef, élu du MSP dans la commune de Ouled Rabah, Belouad Mourad et Zaabat Abdelbaki élus du FFS dans la commune d’El Chahna ont rejoint les rangs du FLN. El Mouhtarem

Hamid Ferhat au Courrier d’Algérie:«Béjaïa est marginalisée»

hami.jpgLe président de l’Assemblée populaire de la wilaya de Béjaia a tracé à travers cette interview un tableau peu reluisant sur la situation économique de cette région.

Quel diagnostic faites-vous de la situation économique au niveau de cette wilaya ?

Ferhat Hamid: Catastrophique. Lors de notre première session tenue les 1er et 2 mars 2008, l’ensemble des élus de l’APW ont fait ce diagnostic et nous sommes même arrivés à parler de la marginalisation de cette wilaya. Sans exagérer, je peux actuellement dire que nous cumulons facilement une décennie de retard par rapport aux autres régions du pays. D’ailleurs c’est le constat qu’a fait le premier magistrat du pays lors de sa campagne électorale pour son troisième mandat, ici même à Béjaïa.

(Lire la suite)

Illilten: Le directeur de campagne de Bouteflika condamné à 2 ans de prison

prison.gifL’ex-maire de la commune d’Illilten (RND), dans la daïra d’Iferhounène (Tizi-Ouzou), a été condamné hier par le tribunal de Larbaâ Nath Irathen à deux ans de prison ferme assortie d’une amende de 20 millions de centimes. Et dans une affaire qui remonte à 2007, ses deux complices des proches du maire, ont écopé de leur côté d’un an et une amende de 10 millions de centimes chacun. Le P/APC était poursuivi pour faux et usage de faux, gaspillage des biens publics, gonflement des factures et détournement des dons du C-RA local.

(Lire la suite)

Naciria: Le siège de l’APC fermé par les élus

bari.jpgLe P/APC et les élus de la commune de Naciria sont engagés dans un bras de fer sans précédent avec les services de sécurité au sujet des barricades dressées autour du commissariat au centre-ville. Hier, les élus n’ont pas trouvé mieux pour «dénoncer l’attitude de la police de la localité qui a dressé des barricades tout autour du rond-point du centre-ville» que de fermer le siège de l’APC, en signe de protestation. Les responsables communaux se disent «indignés de voir le principal rond-point du centre- ville entouré de blocs en béton qui avaient pourtant été enlevés récemment». Il semblerait que c’est suite à un arrêté du wali que les services de sécurité ont remis les barricades à leur place après qu’elles aient été enlevées par les autorités civiles communales.

(Lire la suite)

Un directeur de campagne de Bouteflika devant le juge

affiche1.jpgLe directeur de campagne de Bouteflika dans la commune d’Illiltène (Tizi-Ouzou), ex-P/APC RND de la localité, a comparu hier devant le tribunal correctionnel de Larbaâ Nath Irathen. Il est poursuivi pour des chefs d’inculpation liés à la gestion antérieure de la commune. Lors de son réquisitoire, le procureur de la République a requis contre le mis en cause une peine de six ans de prison assortie d’une amende d’un million de dinars. L’affaire est mise en délibéré pour dimanche prochain.

Mostaganem: 20 élus abandonnent leurs partis pour Bouteflika

bout.jpgPas moins de 20 élus, issus des APC et de l’APW de la wilaya de Mostaganem, ont démissionné de leurs partis: FNA, El Islah et PT, pour aller soutenir le candidat Abdelaziz Bouteflika, a rapporté La Voix de l’OranieCes défections interviennent au moment où la campagne électorale est menée au pas de charge par les candidats en lice pour le siège de la magistrature suprême. Il s’agit de cinq (5) élus siégeant à la commune de Kheïreddine et de trois (3) autres de l’APC de Sour, dans la daïra de Aïn Tédelès, qui ont présenté avant-hier leurs démissions. Dans le même contexte, quatre (4) membres d’obédience Islah de l’APC de Sirat ont également déserté leurs rangs, ainsi que le P/APC de Benabdelmalek Ramdane et deux membres de l’APC de Mostaganem, également du FNA. A noter que parmi les membres démissionnaires, figurent les P/APC de Kheireddine et de Sirat. Pour rappel, du côté du Parti des Travailleurs, la députée et son époux, membre de l’APW, ont également rejoint les rangs du FLN. D’autres démissions sont annoncées dans les tout prochains jours.

Encore des élus en prison…

pri.jpgMascara: 3 ans de prison pour l’ex-P/APC

Le tribunal de Tighennif a condamné mercredi, A. Mohammed, l’ex-président de l’APC de Mascara (1997-2002), à trois années de prison ferme avec paiement d’un dédommagement à l’APC d’une valeur de 2 millions de dinars et d’une amende de 2 000 DA. Le prévenu a été poursuivi pour mauvaise gestion lors de son mandat à la tête de l’APC de Mascara, à la suite d’un rapport de la Cour des comptes qui a découvert des failles en enquêtant sur le mode de gestion des affaires de cette commune. Aussitôt le verdict prononcé, le wali a décidé de mettre fin aux fonctions du mis en cause, qui occupe actuellement le poste de vice-président d’APC chargé de l’annexe de Khessibia relevant de la commune de Mascara. Par ailleurs, une décision du wali de Mascara est venue mettre fin, avant-hier, mardi, aux fonctions du président en exercice de l’APC de Alaïmia située à 60 km du chef-lieu de wilaya, Z. Abdelkader. Le tribunal de Tighennif a ordonné la démolition d’une habitation construite sans permis par le mis en cause, assortie d’une amende de 5 000 DA.

Relizane: Le maire de Dar Benabdellah condamné à 1 an de prison

La saga des condamnations de maires continue à Relizane. En effet, après le maire de Zemmora (FNA) qui purge une peine de réclusion de 5 ans pour une affaire de faux en écriture, celui de Aïn Rahma (FNA aussi) impliqué dans une affaire de détournement et de faux et usage de faux, a été placé sous mandat de dépôt. Cette fois, c’est au tour du premier magistrat de la petite commune de Dar Benabdellah, dans la daïra de Zemmora, d’être condamné par le tribunal de Relizane à une peine d’un an de prison assortie d’une amende de 100 000 DA. On lui impute une affaire de tentative de corruption liée au logement rural car il a exigé d’un malheureux citoyen la somme de 40 000 DA contre le maintien de son nom sur la liste des bénéficiaires. Le voyant incapable de réunir cette somme, le maire a procédé au changement de ladite liste en supprimant son nom, a déclaré le plaignant appelé à la barre.

Le P/APC de Seddouk à La DDK: “Je n’ai pas demissionné”

dementi.jpgNous, président de l’Assemblée populaire communale de Seddouk, vous prions de bien vouloir insérer dans votre quotidien  (La Dépêche de Kabylie) le texte ci-joint en réponse à votre correspondant (B. B.) et conformément à la loi relative à l’information qui nous en accorde le droit. Il s’agit du fameux article publié le dimanche 25 janvier 2009 en bas de la page 6 sous le titre “APC de Seddouk – Le maire démissionne”.

Lecteur assidu de votre journal dont la crédibilité est pourtant de mise, très grand fut mon étonnement d’apprendre dans votre édition n°2023 que je suis démissionnaire de mon poste de président de l’APC de Seddouk.

 

Je tiens à apporter un cinglant démenti à ce canular, pur produit des fabulations de votre journalistes signataire de l’article et déclare que ni les difficultés liées à ma tâche ni l’agitation stérile de deux élus de l’opposition ne réussiront à entamer ma détermination à continuer à servir l’intérêt général de la population qui m’a élu.

Le maire de Seddouk n’a pas démissionné

demission.gifL’information rapportée aujourd’hui par le quotidien La Dêpéche de Kabylie concernant la démission de M. Djamel Yallaoui, président de l’APC (FFS) de Seddouk dans la wilaya de Béjaia, est infondée. En effet, nous apprenons d’une source sûre que le maire de Seddouk n’a jamais remis le tablier et continue de gérer les affaires de sa commune. El Mouhtarem

Le maire de Tichy condamné à 6 mois de prison avec sursis

jus.jpgLa cour de Béjaïa a rendu son verdict hier matin dans l’affaire  opposant l’ex-wali de Béjaia au président de l’APC de Tichy et son secrétaire général. Reconnus coupables, les deux responsables écopent des peines de sursis. Le P/APC et le SG  s’en tirent avec 6 mois de prison avec sursis et des amendes de 20 000 DA.

Pour rappel, les deux responsables sont poursuivis par la wilaya de Béjaïa pour  une affaire liée à une infrastructure sportive qui avait été, selon une déclaration de la section FFS de Tichy,  mise à la disposition du CSA US Tichy “en vue d’y créer un pôle d’animation culturelle durant la saison estivale dont les rentrées renfloueraient” les caisses  du club.  Une opération qui, poursuit la même déclaration, s’est faite “en toute transparence et a bénéficié aux masses juvéniles.”

1...456789

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER