Archive pour 'Libre débat'

Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage

libert.jpgEl Erg Echergui pour « Algérie Politique »

 

Je remercie l’administrateur d’avoir publié le cri de révolte et l’expression de déception de monsieur Abdoun, qui, au vu de ce qu’il déclare dans son commentaire, a été bel et bien victime d’un mépris inadmissible de la part de la rédaction de LQA dont on en sait plus qui la compose. Comme par hasard, cette rédaction sait à qui elle prodigue ses leçons de démocratie et de tolérance tout en bâillonnant les irréductibles parmi les habitués de son site. Elle sait fermer les yeux sur les dérapages de ses «grands» amis, dont les entorses passent sur le site comme une lettre alors qu’elle se souvient des règles de la déontologie quand un des «ghachi» «s’en éloigne».

Les deux sujets traités par Abdoun, à savoir la présence discrète des juifs algériens dans les rouages de l’Etat, pressentie comme une infiltration d’Israël, d’une part et la prédominance des responsables issus de la région NTM d’autre part, ne sont pas très sensibles à l’heure actuelle et n’ont pas été traités sur la place publique. Alors on se demande pourquoi, le site LQA y a trouvé matière à censure. C’est information aussi insolite que vaudevillesque.

(Lire la suite)

L’implantation d’Orascom en Algérie

sawiris.jpgB. Amar pour « Algérie Politique »

Extrait d’un article adressé le 28/07/2008 au quotidien Le soir d’Algérie qui, malheureusement n’a pas été publié.

Et voilà que toute l’Algérie a été roulée par un astucieux «missri» qui s’est sucré sur le dos des Algériens avec un strict minimum en capital risque. Cet opérateur a aussi roulé toute la presse en achetant son silence avec quelques spots publicitaires. En attente de lever les voiles, ce frère opérateur cédera sa place à nos ex ancêtres les gaulois sans contrainte aucune. Je ne suis pas en train d’écrire à partir du néant ni donner libre cours à mon imagination. Les recoupements des articles de presse me confortent dans mon analyse.

(Lire la suite)

Algérie: La cocaïne et les fils de la grande muette

cocainepoudre.jpgDjamil Ben Abbas pour « Algérie Politique »

Quand on aime, on ne compte pas, dit l’adage. Sans bruit, les officiers supérieurs en fonction ou en retraite, font montrent d’une générosité sans bornes pour leurs enfants. Les BMW cabriolets, les Mercedes décapotables, sont les coupes-ennui de leurs rejetons. Ils collectionnent toutes les cartes de crédits, Visa, Mastercard, American express, pour s’offrir l’alcool, la cocaïne, le soleil et les nanas.

Il leur faut des diplômes ? Qu’à cela ne tienne ! On crée pour eux des hautes écoles privées, la plus en vogue, est à Hydra à Hydra, c’est là qu’ils deviennent de fin connaisseurs de toutes sortes de drogue, d’alcool et d’autres stupéfiants, neuroleptiques, amphétamines. Si vous tendez l’oreille à la sortie de l’école, les transactions des comprimés de l’extasie se font en langage couleur, rose, bleu, rouge… 

(Lire la suite)

Quelle Algérie veut le peuple ?

hadj.jpgSlam pour « Algérie Politique »

Un pays où la justice est rendue au nom du peuple ou bien celle qui est manipulée par le régime en place ? Si la première alternative est retenue alors pourquoi ce peuple devenu pusillanime par la force des choses ne soutient-il pas le cas du Dr HADJADJ condamné de manière très arbitraire à une peine de trois années pour une affaire la plus banale qui soit, celle d’avoir établi des certificats d’arrêt de travail au bénéfice de son épouse.

(Lire la suite)

Polémique: Mme Merah, il n’y a pas un seul verset du Coran qui stigmatise les noirs

nasseramerahsociologue09.jpgEl Erg Echergui pour « Algérie Politique »

Mme Merah, vous avez suivi une fausse route dans votre analyse. Je restitue les faits principaux. Vous avez déclaré, sans la moindre gêne, et sans la moindre preuve, que «l’Islam y est pour beaucoup dans le racisme de la société algérienne».

 

 

Cette déclaration n’était pas dirigée tant contre les Algériens donc devenus «racistes» à cause de l’Islam, mais contre l’Islam lui-même. Votre déclaration fracassante signifie une et une seule chose, l’Islam incite à la haine raciale. Et ce phénomène n’est plus propre aux Algériens mais une caractéristique chez les musulmans du monde entier. C’est clair comme de l’eau de roche.

(Lire la suite)

Le vrai visage de l’Algérie

pauvre.jpgMohand Tahar MOHAMMEDI pour « Algérie Politique »

Voilà aujourd’hui le visage réel d’une l’Algérie pour laquelle prés de deux millions de valeureux  martyrs se sont sacrifiés: misère, grande pauvreté, insalubrité, corruption généralisée, pillages de tous ordres, dilapidation et bradage des biens publics, inflation des crimes crapuleux et économiques, faillite du système judiciaire et de la justice sociale, terreurs, crise morale, retour à la pensée unique, infrastructures moderne inexistantes, destruction de la cellule familiale, confiscation totale de l’appareil d’Etat au profit d’un seul clan familial et de ses complices politiques.

(Lire la suite)

Les relations secrètes entre les Islamistes et le pouvoir

abassi1.jpgMâamar Boudersa pour « Algérie Politique » 

Cette contribution contribue à dévoiler les relations secrètes entre le pouvoir et les Islamistes depuis longtemps encore, où les Islamistes jouaient et jouent encore la dernière roue de secours du pouvoir, comment ils exécutent toutes les commandes politiques de ce même pouvoir qui les utilisent comme sous-traitants de sa politique, en les dirigeant contre la vraie opposition au pouvoir. Ces relations secrètes et leur objectif ont été rapportés  par Abdelhamid Brahimi, dans son livre « Aux origines de la tragédie algérienne 1958-2001 (page 237).

Voici ce qu’il écrit:« Le 6 octobre, 2ème jour des évènements, Belkheir et Khédiri se mettent d’accord pour contacter Abassi Madani et Ali Belhadj par le biais du colonel Mohamed Betchine, responsable de la sécurité militaire, pour leur demander d’organiser des manifestations et occuper la rue pour renverser la tendance et le cours des évènements. Le vendredi 7 octobre, les islamistes organisent leurs manifestations après la prière du vendredi, en début d’après-midi.»

(Lire la suite)

Footbalistiquement politique !

sadane.jpgMohand Arezki pour « Algérie Politique »

À l’instar de tous les fans du football je me suis mis à lire ici et là les commentaires, généralement de non professionnels sur la démission du sélectionneur national Rabah SAADANE.

De prime à bord, il est important de porter à la connaissance des lecteurs de votre blog très respectable au passage quelques éléments de réflexion.

Penchant un peusur la sélection algérienne de football, absente depuis 24 ans de la plus grande compétition mondiale, et depuis 6 ans de la plus grande compétition continentale, le contexte qui a marqué son retour au devant de la scène footbalsitique mondial aétonné les plus grands commentateurs en Algérie et à l’étranger. Cela ne doit en aucune manière cacher la piètre qualité de notre championnat à tous les niveaux (technique, management, …).

(Lire la suite)

Le FIS a trahi le Contrat national !*

abassi.jpgMamar Boudersa pour « Algérie Politique » 

Réponse à Zara,

Ce nom ne me dit absolument rien. Comme vous avez réagi à ma contribution en me collant des étiquettes nombreuses qui vous conviennent absolument. Merci pour toutes ces étiquettes commerciales politiques dans un pays, où seule la violence est mise en évidence. Je n’ai rien contre personne. Je ne suis pas subjectif. Le témoignage de l’ancien Premier ministre, Brahimi est là. Il relate la relation entre le pouvoir et Ali Belhadj en octobre 1988. Le FIS n’existe pas encore. Vous faites des déductions personnelles, selon lesquelles j’enverrai les “islamistes” au goulag. Tout le peuple algérien vit le goulag. Toute l’Algérie est un désert. Tout le peuple algérien est privé de liberté et de droit.

(Lire la suite)

Arrêtons de faire croire aux gens que tout le monde nous en veut !

alger.jpgEl Hadi pour « Algérie Politique » 

Abstraction faite du contenu du Petit Futé que je n’ai pas lu, abstraction faite des manipulations dont peut faire l’objet ce guide moyennant finances, je suggère aux journalistes algériens de faire preuve d’un peu plus de professionnalisme et de mener leurs propres enquêtes dans tous les domaines y compris celui du tourisme. Il est vrai qu’il y a un phénomène d’accoutumance à la médiocrité dans le pays, les gens ont inconsciemment “normalisé” l’anormal, banalisé l’aberration,valorisé les escrocs et marginalisé les compétences les honnêtes gens.

Vivant en France et faisant des pèlerinages presque tous les six mois à “Alger”, je m’aperçois avec un oeil non pollué et non corrompu de la dégradation des moeurs de l’état d’insalubrité et de l’inexistence d’autorité etc…

(Lire la suite)

1...45678...97

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER