Archive pour 'Monde du travail en Algérie'

Dans une lettre adressée au Président Bouteflika, le SNAPAP dénonce l’agression contre la Maison des syndicats

newlogosnapap.gifEl Mouhtarem « Algérie Politique » 

Dans une lettre adressée au Président Abdelaziz Bouteflika, le Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP) a dénoncé l’agression dont ont été victimes des syndicalistes, dans la soirée du 19 au 20 mars, alors qu’ils étaient en réunion au niveau de
la Maison des syndicats.
 

En effet, réunis à la Maison des syndicats à Dar El Biedra, 230 chômeurs et des enseignants contractuels au nombre (150 hommes et 80 femmes) à la Maison des syndicats, en vue de l’organisation des marches pacifiques, dimanche 20 mars à Alger, ont été violemment agressés par des jeunes des quartiers. Selon la lettre du SNAPAP, ces jeunes ont été encouragés par des policiers. 

(Lire la suite)

Pour justifier une éventuelle fermeture de la Maison des syndicats, le pouvoir fait appel à des Balta-GIA

syndicats.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique »

Dans la perspective de procéder à la fermeture de la Maison des syndicats sise à Dar El Beida (Alger), le pouvoir n’a pas hésité à faire appel à des Balta-GIA. Selon des témoins, des jeunes délinquants se sont attaqués, dans la soirée de samedi, à jet de pierres à la Maison des syndicats sous le regard de policiers en civil.

Pour rappel, lors de la fermeture de la première Maison des syndicats, en mai 2010, le wali d’Alger, Mohamed «Kebir» Addou, avait justifié sa décision par un rapport émanant des services de sécurité qui fait état «d’une plainte pour tapage» déposée par les citoyens contre le propriétaire de la salle. http://ffs1963.unblog.fr/2010/05/13/algerie-la-maison-des-syndicats-fermee-par-la-wilaya-dalger/

Sonatrach: Message du Président Directeur Général aux travailleurs de l’Entreprise

pdgsonatrach333808405.jpgAlger, le 8 mars 2011

 

Suite à la réunion entre le staff de

la Direction Générale conduit par monsieur le Président Directeur Général de Sonatrach, le secrétaire général de
la FNTPGC, le secrétaire général du Syndicat national et les représentants des travailleurs des champs de Hassi R’mel, Hamra, Rhourde Nouss et Gassi Touil ainsi que les élus syndicaux des localités concernés, il a été convenu ce qui suit :

 

1- L’extension du bénéfice de l’indemnité compensatoire/ IZCV pour le personnel soumis à relève, ayant exercé trente deux (32) années de travail effectif et sans conditions d’âge.

 

2- Le bénéfice de l’Allocation de Fin de carrière (AFC) calculée sur le salaire de base actuel.

 

3- La confirmation de l’indexation des Heures Supplémentaires (HS) sur le salaire de base actuel.

 

4- L’indexation des formules de calculs des montants de l’Indemnité du Travail Posté (ITP), de l’Indemnité de Nuisance (IN), de l’Indemnité de Zones et Conditions de Vie (IZCV) au salaire de base actuel.

 

5- L’augmentation du taux et du montant de ces primes et indemnités sera négociée et fera l’objet d’un accord salarial avec le partenaire social, dans un délai de trois semaines.

 

Les autres préoccupations soulevées par les collectifs feront l’objet d’un examen approfondi, dans une étape suivante. 

Algérie: Le CN-CDD dénonce la féminisation de la précarité sociale

vendeuse.jpgDans une déclaration rendue publique aujourd’hui, le Comité National pour
la Défense des Droits des Chômeurs, 
CNCDD, a salué la lutte des femme à travers le monde pour l’égalité et contre toutes formes de régression sociale.

« A cette occasion, nous nous élevons contre cette nouvelle tendance mondiale et qui s’est instaurée en Algérie aussi, à savoir se qu’on appel la féminisation de la précarité sociale. Une tendance qu’on trouve dans le secteur privé (fabriques de textile, superettes et supermarchés, crèches, entreprises de soutraitances…) et dans la fonction publique à travers les vacations et le pré-emploi.

(Lire la suite)

Cinq membres du SNAPAP en grève de la faim

faim.jpgCinq syndicalistes du SNAPAP observent une grève de la faim depuis le 20 février dernier au niveau de l’école supérieure des travaux publics de Kouba (Alger). Les grévistes demandent l’envoi d’une commission d’enquête sur les malversations à l’institut et la mauvaise gestion de son directeur qui, selon eux, a transformé un étage du bâtiment administratif en domicile. Le directeur, ajoutent les syndicalistes, a engagé des travaux de réfection avec l’argent de l’institut. El Mouhtarem 

Le conseil national du secteur des communes se félicite de la réussite des deux grèves

snapap.jpgLe conseil national du secteur des communes (CNSC) affilié au SNAPAP, réuni le samedi 08/05/2010 au siège la Maison des Syndicats Autonomes Algériens, pour évaluer le mouvement de grève des communaux du 30 et 31 Mars 2010 et du 26,27 et 28 Avril 2010 et des suites à donner à ce mouvement. 

Le CNSC se félicite de la réussite des deux grèves, et salue le courage, la mobilisation, la lucidité des travailleurs dont ils ont fait preuve durant la grève et leurs détermination à défendre la justesse de leurs revendications malgré les menaces et les  pressions de tout genre utilisées par les pouvoirs publics.

(Lire la suite)

Algérie : solidarité avec le militant syndical Mourad Tchiko, privé de passeport

mourad.jpgComité international de soutien au syndicalisme autonome algérien

21 ter, rue Voltaire, 75011 Paris (France) 

 

 Mourad Tchiko, membre du bureau national du Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP), est pompier, employé à la Direction nationale de la protection civile. En décembre 2004, il a osé organiser un sit-in de protestation devant sa caserne pour dénoncer les conditions de travail et les salaires indignes que subissent les travailleurs de son corps, en respect du droit syndical algérien. Pour cela, il a été suspendu sans solde il y a bientôt six ans et, depuis, les autorités font durer la procédure légale de contestation de cette décision arbitraire*.

(Lire la suite)

Le syndicaliste Mourad Tchiko privé de passeport

mourad.jpgLes services de la daïra de Hadjout dans la wilaya de Tipaza ont refusé de délivrer un passeport à Mourad TCHIKO, membre du bureau national du Syndicat National Autonome des Personnels de l’Administration Publique (SNAPAP), sous prétexte qu’il est poursuivi en justice par la direction de la protection civile.

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui la commission nationale de soutien à TCHIKO Mourad, syndicaliste, activiste et militant contre la corruption, a dénoncé cette  décision qui porte atteinte aux libertés. La commission a exigé des autorités d’intervenir afin de rétablir Mourad TCHIKO dans son droit constitutionnel. El Mouhtarem

 

Grève des agents de sécurité et de l’administration de l’université Alger 2

universi.jpgLes agents de sécurité et de l’administration de l’université Alger 2 – qui englobe les facultés de Bouzaréah, Sidi Abdellah, Béni Messous et la faculté centrale – sont en grève ouverte depuis mercredi dernier. Ils réclament le paiement de la totalité de leurs arriérés de salaire. Le représentant des travailleurs, abordé hier à la faculté de Bouzaréah, affirme que le mouvement se poursuivra jusqu’au redressement concret de la situation. «On va régler», c’est l’unique réponse que nous avons reçue, affirme notre interlocuteur.

(Lire la suite)

Béjaia: GETIC/SETIF met en oeuvre son plan machiavélique.

epbtp.jpgPar un groupe de travailleurs 

GETIC/SETIF, après l’injuste décision de l’absorption l’EPBTP de Béjaia, commence à mettre en oeuvre son plan machiavélique. Son but: anéantissement de l’EPBTP, avec, bien sûr, la bénédiction du GREPCO ANNABA . 

La toute première action louche dont a fait les frais l’EPBTP est celle de la délester manu militari de pas mal de matériel roulant et engins d’une manière des plus bizarres. Dés que la décison de dissolution/fusion/absorption fut signée, les coups de téléphone commençaient à retentir pour ordonner le transfert de pas mal de matériel vers soit Annaba soit Sétif. Eh bien oui comme vous avez bien lu, par de simples appels téléphoniques comme s’il s’agissait de la gestion du matériel d’une entreprise privée: ni bon de commande, ni décharges n’ont été établis pour l’acheminement de ce matériel et encore moins du suivi de celui-ci apràs le transfert.

(Lire la suite)

123456...36

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER