• Accueil
  • > Monde du travail en Algérie

Archive pour 'Monde du travail en Algérie'

Déclaration de l’Association des enseignants de Tamazight TIDMI-Bgayet

cachet.jpgTIDMI dénonce avec vigueur la remise en cause par le directeur de l’éducation de la wilaya de Béjaia, du PV du 21/06/2009 de la réunion direction de l’éducation-bureau de l’association TIDMI, contenant l’ensemble des décisions du wali de Béjaia, prises lors de la réunion du 12/04/2009, à savoir: 

1- Le découpage de la wilaya en 4 circonscriptions pédagogiques ; 

2- L’ouverture de postes budgétaires en fonction des sortants de l’université ; 

3- L’association du bureau de TIDMI dans la confection des cartes scolaires ; 

4- L’élaboration d’une stratégie de généralisation de l’enseignement de Tamazight. 

  

L’association appelle l’ensemble des enseignants de la wilaya de béjaia à un sit-in devant
la D.E , le 26/09/2010.

Communiqué du SNAPEST

meriane.jpgLe bureau national du SNAPEST s’est réuni le mardi 14 septembre 2010 pour discuter de l’évaluation de la rentrée scolaire et sociale. Le bureau national constate avec amertume, l’absence de l’autorité de l’état face aux spéculateurs de tout bord, qui fait que les pères de famille ne savent pas à quel saint se vouer.

Face à la paupérisation croissante et pour atténuer la fronde sociale les pouvoirs publiques ont crées la compensation des prix,  malheureusement mal maîtrisée elle n’arrive toujours  pas aux véritables nécessiteux. A titre  d’exemple en 2007-2008 les statistiques économiques donne 10 milliards de dollars  pour la compensation des prix  qui n’est qu’une mesure de gestion facile. La croissance économique hors hydrocarbure n’est  toujours pas aux rendez-vous, alors que c’est elle qui peut assurer une justice sociale et la stabilité de notre société. Le bureau national remarque encore une fois:

(Lire la suite)

Benbouzid licencie déjà sept intendants

benbouzid.jpgFaisant suite à la décision de licenciement de tout fonctionnaire de l’Education ayant cumulé trois journées d’absence injustifiées, sept intendants exerçant dans différents établissements du territoire national ont été licenciés par le ministère de l’Education nationale. Selon La Voix de l’Oranie, deux intendants exerçant dans les wilaya de Médéa et Mostaganem ont déjà reçu, officiellement la notification de licenciement, tandis que les cinq autres qui exercent dans les wilayas d’Alger, Bejaia et Sétif ont été informés verbalement, dans l’attente de la réception de la lettre. Les personnes concernées avaient répondu au mouvement de protestation ordonné par leur syndicat et étaient en grève depuis le 05 septembre.

Oran: Des travailleurs d’Orascom ammoniac bloquent la RN11

sawiris.jpgPrès de 600 travailleurs contractuels de l’entreprise Orascom Ammoniac, filiale du groupe dirigé par le magnat égyptien Sawiris, sont sortis hier dans la rue pour exiger de leur employeur le règlement de leurs primes de congé et de zone avant l’expiration des contrats les liant à cette entreprise. Un premier attroupement a été organisé aux abords de la zone industrielle d’Arzew. Les travailleurs se sont dispersés dans le calme avant de revenir, hier, aux environs de 7h30, plus nombreux et déterminés à bloquer la RN11 pour faire aboutir leurs revendications.  Cinq travailleurs ont été arrêtés par les services de sécurité.

Lafarge: Procès des 7 ex agents de sécurité de la cimenterie

ciment.jpgLe  procès des ex agents de sécurité de la cimenterie Lafarge de M’sila s’est déroulé lundi au tribunal de Hammam Dalaa. Selon El Watan, l’affaire a été mise en délibéré pour la semaine prochaine, après que le procureur de la république de Hammam Dalaa ait requis contre les 07 prévenus  500 millions de centimes de dommages et intérêts, 18 mois de prison ferme et 50.000 DA d’amende.

Le maire de Hammam Dalaa dénonce la trahison de Lafarge

ciment.jpgAprès l’emprisonnement des 7 ex-agents de sécurité de la société de gardiennage SGSCO suite à une plainte de la cimenterie Lafarge, le président de l’APC de la commune de Hammam Dalaâ, Brahimi Saïd, a condamné l’arrestation, puis l’incarcération de ces agents. «Je dénonce fermement Lafarge qui a fait preuve de trahison de ses engagements du 15 juin dernier, qui s’articulaient principalement autour de l’intégration de l’ensemble des agents de sécurité originaires de la région en contrepartie de la suspension immédiate de la grève, qui a valu d’énormes pertes au groupe. Cette volte-face explique le fait que Lafarge a délibérément opté pour la confrontation avec les populations de la région de M’sila, créant une atmosphère d’hostilité dont les conséquences demeurent inconnues», a déclaré à El Watan M. Brahimi.

La police de Hamel au service des multinationales ?

hamel.jpgAu lieu de convoquer sept agents de sécurité de la cimenterie Lafarge, accusés de menaces et entraves à la liberté de travail et de circulation, la justice a eu recours au porcédé musclé: arrestation des mis en cause par la police. En effet, selon El Watan, les membres de leurs familles se sont indignés du procédé guère orthodoxe utilisé pour l’arrestation de ces agents, qui, pour certains, ont été embarqués de chez eux et d’autres en pleine rue par la police. El Mouhtarem 

Cimenterie Lafarge: Sept ex-agents de sécurité écroués

ciment.jpgA ccusés de menaces et entraves à la liberté de travail et de circulation, 7 ex-agents de sécurité de la société SGSCO, dernièrement expulsés du site de Lafarge par la force publique, ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Hammam Dalaâ, le jeudi 19 août et placés sous mandat de dépôt. Selon El Watan, c’est pour avoir protesté en même temps que l’ensemble des 145 ex-agents de sécurité contre Lafarge pour non-paiement des salaires des mois de juillet et août, que la direction de l’usine, voulant contenir le mouvement, a porté plainte contre les 7 agents parmi lesquels se trouve le chef de la section syndicale.

ArcelorMittal Annaba: Une bataille rangée entre syndicalistes a fait 5 blessés

kouadria.jpgLe site d’ArcelorMittal Annaba a été le théâtre, hier, d’un violent affrontement entre les membres du syndicat d’entreprise avec à leur tête Smaïn Kouadria et ceux du comité de participation. Une véritable bataille rangée, au cours de laquelle 5 travailleurs ont été blessés, a opposé les deux parties en conflit au sujet du retrait de confiance des syndicalistes à leur secrétaire général, Smaïn Kouadria, dont les membres du CP n’en veulent plus, affirme-t-on.

(Lire la suite)

Les adjoints d’éducation annoncent une grève pour les 12 et 13 septembre

greve1.jpgLes adjoints d’éducation ont décidé d’observer une grève nationale les 12 et 13 septembre pour dénoncer «les promesses non tenues» de leur tutelle.  En effet, dans un communiqué rendu public, la coordination nationale des adjoints d’éducation (CNAE), affiliée au Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE), explique que cette grève est décidée pour réitérer les revendications qui tournent autour de la révision du statut particulier avec une classification de ce corps à la catégorie 10 au lieu de la catégorie 7 actuellement en vigueur.

(Lire la suite)

1...45678...36

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER