Archive pour 'Monde du travail en Algérie'

Air Algérie: Le SG du syndicat dénoncé

avion1.jpg«Le pseudo SG UGTA/ Air Algérie, qui ne représente que lui-même, met du sien sous l’impulsion de ses sponsors pour défendre le pavillon national. Contre qui prétend-il se battre ? Le gouvernement qui a institué la loi de finances complémentaire 2009 ou les lettres anonymes envoyées au plus haut niveau ?», écrivent les syndicalistes contestataires dans un communiqué. 

«Décidément, l’anonymat a la cote à Air Algérie, c’est le seul procédé habilité à faire réagir et sortir de la torpeur. Au point de déstabiliser et susciter une levée de boucliers, alors qu’on reste muet face aux suggestions et autres propositions bien identifiées celles-là. » « Le secrétaire général du syndicat a eu l’audace et le culot d’user de chantage en menaçant de recourir à la mobilisation des entreprises aéroportuaires alors qu’il n’en est pas habilité, à défaut du soutien des travailleurs d’Air Algérie qui sont au fait de ses véritables desseins».

Jijel: Les travailleurs du liège attendent toujours

liege.pngLe calvaire des travailleurs de l’entreprise nationale du liège se poursuit depuis plusieurs mois. En effet, l’indemnisation du collectif de ladite entreprise tarde à avoir lieu.  Selon Le Quotidien d’Oran, les travailleurs déplorent le retard constaté dans leur indemnisation. Un état du fait qui pénalise fortement le collectif des travailleurs déjà touchés par la précarité de leurs conditions sociales depuis la dissolution de ladite entreprise, durant la première semaine du mois de janvier dernier.

Béjaia: Démissions en cascade à l’UNPEF

unpef.jpgQuatre membres du bureau de l’Union nationale des professionnels de l’éducation et de la formation (UNPEF) de Béjaïa, dont le chargé de l’information et son président, ont décidé de démissionner après avoir retiré leur confiance au vice-président du syndicat, Zahir Milane, et à son chargé des finances, Kamel Takesrit.

Selon Le Jeune indépendant, ces derniers sont accusés par leurs détracteurs, notamment, de gérer la structure comme un bien familier puis d’avoir déposé un dossier douteux relatif aux œuvres sociales au niveau de la wilaya à et l’insu du président, Abdelhamid Chergui, et des autres membres du bureau, d’avoir changé des clefs de portes du siège deux fois de suite, dans le but d’isoler le reste des membres du bureau, d’entraver le libre exercice de l’activité syndicale en bafouant tous les articles du statut de l’organisation de l’UNPEF, et en accaparant toutes les tâches réparties par le président.

Eplf de Boumerdès: Des travailleurs sans salaire depuis cinq mois

eplf.jpgLes 500 travailleurs des deux filiales de réalisation, VRD Plus et MCCES, transférés au groupe Sogécor après la restructuration de l’EPLF en novembre 2009, n’ont toujours pas perçu leur salaire des cinq derniers mois, rapporte El Watan.  «Nous en sommes réduits à l’aumône pour nourrir nos enfants. La plupart d’entre nous n’ont même pas de quoi prendre un café ou un sandwich à midi. Nos responsables et le ministère de l’Habitat nous ont promis de résoudre notre problème après le mouvement de grève de février dernier, mais à ce jour, nous n’avons rien vu venir. Si cela continue, nous passerons le mois de Ramadhan dans les restaurants de la Rahma», s’indignent les travailleurs avec un profond désarroi.

Une moisson record

a4cbenbouzid.jpgSalah Amer-yahia, président de l’UPEWA

Alger le 17/07/2010

L’année solaire 2009/2010 se termine avec joie et liesse. On est loin d’un Benbouzid qui fêtait des fins d’année scolaire avec des taux de réussite au bac de 25%, évacuant du revers de la main les 75% de recalés ou plus exactement de contingents livrés à la vie oisive. L’inspecteur d’académie d’Alger de l’époque, Hamani pour ne pas le citer, demandait l’aide des parents d’élèves qui le harcelaient pour l’ouverture d’un lycée dans la commune des Eucalyptus forte de 120 000 âmes et aussi dans la circonscription administrative de Birtouta. Pourtant les élèves tenaient plus que leur parents à la réussite scolaire. Ils rejoignaient leurs établissements scolaires malgré une atmosphère de fin du monde. Dans certains secteurs où la terreur démagogique faisait partie du quotidien de la population, des élèves étaient privés de cours de français et d’anglais.

(Lire la suite)

Un syndicaliste du Cnapest agresse un autre du Snapest

snapest.jpgLe Syndicat national autonome des professionnels de l’enseignement secondaire et technique (Snapest) a dénoncé, hier, l’agression dont a été victime leur coordinateur de wilaya de Tizi Ouzou, Achour Hadjem. Celui-ci a été agressé, le 14 juillet dernier à Tadmait, avec une barre de fer, lui causant plusieurs jours d’incapacité de travail. 

(Lire la suite)

Fin du conflit «COGB La Belle»

labelle.jpgAprès plus de dix jours de grève, les travailleurs de «COGB
La Belle» ont repris le travail jeudi. Cela est intervenu à l’issue d’une réunion qui a regroupé l’Inspection du travail, le Conseil d’administration de l’unité, le patron de l’union de wilaya (UGTA) et la section syndicale de l’unité. Cette réunion a débouché sur la signature d’un protocole d’accord portant sur la satisfaction des neuf points inscrits dans la plate-forme de revendications.

(Lire la suite)

ArcelorMittal Annaba: Le SG du syndicat dénonce l’opération « 3 Millions DA » pour les départs volontaires

smalkouadria.jpgLe secrétaire général du syndicat d’ArcellorMittal, Smail Kouadria a sévèrement critiqué la proposition du P-dg Vincent Legouik d’accorder trois millions de dinars pour les candidats au départ volontaire, la qualifiant de manœuvre sordide destinée à diviser les rangs des travailleurs qui ont unanimement opté pour une grève générale à partir du 21 du mois courant. «C’est une opération vouée de toute façon à l’échec, elle est menée d’ailleurs sous table par Vincent Legouik qui a essuyé une fin de non recevoir de la part du syndicat qui a catégoriquement rejeté ce point du volet social», nous a-t-il confié dans un entretien téléphonique au sujet des derniers développements concernant le conflit qui l’oppose à l’employeur.

(Lire la suite)

Grève à l’unité COGB:L’employeur saisit la justice

labelle.jpgLe mouvement de grève initié par les travailleurs de l’unité COGB La Belle (ex-ENCG) de Béjaïa depuis six jours a pris une autre tournure avec la plainte déposée hier par l’employeur qui considère que la grève est «illégale», rapporte Le Jour.  Selon des élus de l’APW de Béjaia, qui se sont rendus sur les lieux de la grève, « la nouvelle direction a remis en cause tous les acquis des travailleurs et refusé d’appliquer les décisions prises lors de la dernière tripartite

(Lire la suite)

Algérie: Réouverture par la force publique de l’école vétérinaire

ensv.jpgLes grévistes qui ont assiégé l’École nationale supérieure vétérinaire ont fini par quitter les lieux pour les restituer au premier responsable et aux enseignements. Mais l’intervention de la force publique n’a pas pu contraindre les étudiants à mettre fin à leur mouvement de grève illimitée déclenchée le 23 mai dernier.à leur directeur. Contre toute attente, les grévistes ont été surpris jeudi par l’arrivée de casques bleus accompagnés d’un huissier de justice et un conseiller au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, rapporte Liberté. Le motif de la visite de surprise : appliquer l’ordonnance prononcée par la justice suite à l’affaire introduite le 26 mai dernier par l’avocat de l’école en référé, pour mettre fin au mouvement de grève et surtout récupérer les lieux assiégés par les étudiants depuis le 23  mai dernier.

1...56789...36

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER