Archive pour 'Associations Algérie'

Non M. Boukhtouche, le temps du bénévolat n’est pas révolu !

benevolat.jpg«Il est temps de chercher d’autres voies et moyens afin de maintenir en vie nos associations. Le temps du bénévolat ou des quêtes est révolu !», a déclaré à El Watan, Mohamed Boukhtouche, président de l’association Issegh et néanmoins Maire (FFS) de la commune de Souama dans la wilaya de Tizi-Ouzou. La déclaration a été faite à l’issue d’une rencontre sur le mouvement associatif organisée par l’association Issegh que préside le maire, en collaboration avec le Haut commissariat à l’amazighité (HCA), né, faut-il le rappeler, des « accords de la honte » de 1994. Faut-il abandonner le bénévolat et livrer nos associations au HCA ? El Mouhtarem  

FCE: Réda Hamiani réélu

hamia.jpgCandidat à sa propre succession, Réda Hamiani a été réélu aujourd’hui à la tête du Forum des chefs d’entreprise (FCE). M. Hamiani a obtenu 130 voix sur 189 votants contre 58 pour son concurrent, Slim Othmani, patron des Nouvelles conserveries algériennes (NCA).

« Demain Béjaia » veut accompagner le wali !

«Nous allons accompagner le wali», a déclaré Rahmouni Kamel président de l’association «Demain Béjaïa» nouvellement créée au Courrier d’Algérie.  »Demain Béjaia » veut fédérer toutes les associations et comités de villages de Béjaia afin d’accompagner la réalisation du programme spécial annoncé en faveur de cette wilaya par le président de la République. Rahmouni admet que Bedrici, wali de Béjaïa a affiché dès son installation une réelle volonté de faire sortir cette wilaya de son marasme économique et social…

Table-ronde sur le mouvement estudiantin à l’université de Bouzaréah

universi.jpgA l’occasion de la célébration  de la Journée nationale de l’étudiant 19 mai 1956, le C.E.A.U.A représentant des étudiants par le billet de l’assemblée générale tenue le 16 novembre 2008 à la faculté des sciences politiques et de l’information, organise une table-ronde qui va réunir différentes associations et organisations pour débattre du Mouvement Estudiantin- Bilan et perspectives. Cette rencontre aura lieu le mardi 19 Mai 2009 à la faculté des sciences humaines et sociales Bouzaréah à partir de 14H00.  Pour cela nous avons le plaisir de vous inviter à assister à cet événement.  

Ali Haroun au secours des personnes âgées !

harounali.bmpAprès avoir cautionné le coup d’Etat de janvier 1992, Ali Haroun, ancien membre du HCE, est devenu président d’honneur de l’association « Sos 3e âge, Ihsan ». Ali Haroun a précisé, hier au forum d’El Moudjahid, que la législation algérienne  protégeait à travers  ses dispositions les personnes âgées toutefois, a-t-il souligné, ces textes de loi ne sont pas toujours appliqués. Après avoir sauvé le régime, Ali Haroun tentera de sauver sa personne. El Mouhtarem

L’adhésion de l’Algérie à la Fédération internationale des comptables compromise

lifacentreencontactaveclescomptablesfrancophonesmedium.pngL’Algérie peine à se faire admettre à la Fédération internationale des comptables (IFAC). Jelil Bouraoui, membre du board de l’IFAC, qui s’exprimait lors du 5e congrès scientifique de l’Ordre des experts- comptables, des commissaires aux comptes et des comptables agréés, impute cet échec à l’attitude de l’Algérie dans sa quête du sponsoring d’un pays membre. Cette organisation estime que «la profession doit jouir de plus d’indépendance vis-à-vis de l’administration», faisant allusion au projet de loi sur le statut de l’expert-comptable qui entend rattacher la corporation à l’administration. Cette réglementation n’est pas du goût des professionnels, qui redoutent d’ailleurs un impact négatif sur les tentatives de l’Algérie d’adhérer à l’IFAC. Mohamed-Lamine Hamdi, président du conseil national de l’Ordre des experts-comptables, a reconnu hier que la bataille n’est pas encore gagnée. La plus importante, selon lui, est de doter les professionnels d’un statut indépendant. Source El Watan

Les étoiles ont-elles quitté le ciel de Khaled BouNEDJMA ?

nedjma.jpgAprès la sortie de Khaled, le roi du raï, qui s’est dit prêt à prendre les armes pour combattre l’armée israélienne, c’est autour d’un autre Khaled d’annoncer qu’il prêt à tout, mais vraiment à tout, pour voir Bouteflika briguer un troisième mandat présidentiel. 

En effet, le président de la Coordination nationale des enfants de chouhada (CNEC), Khaled Bounedjma, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a animé, hier, une conférence de presse à Alger, pour informer ceux qui continuent de le croire que son organisation ne soutient que la candidature de Abdelalziz Bouteflika à l’élection d’avril prochain. Jusque-là tout allait bien en…Algérie. C’est lorsqu’il évoque la dernière manifestation d’Alger, en faveur de Ghaza, que Khaled Bounedjma s’enfonce dans ses contradictions. 

«Les marches sont interdites et moi, je suis légaliste. Pour le reste, je suis contre ces manifestations de rue qui conduisent souvent à des débordements regrettables. Nous préférons exprimer notre solidarité dans les salles », a déclaré Bounedjma (voir compte-rendu du quotidien El Watan). Mais quelques secondes plus tard, le chef de la CNEC suggère l’organisation d’une marche vers l’ambassade de France pour exiger la libération de Mohamed Ziane Hasseni, « le malheureux diplomate impliqué à tort dans l’affaire Mecili et qui a été innocenté par les tests ADN. » El Mouhtarem

Les étudiants du MAk marchent à Tizi-Ouzou

ferhat.jpgA l’occasion du nouvel an berbère, les étudiants affiliés à la section estudiantine du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou ont organisé une marche depuis le campus de Hasnaoua jusqu’au carrefour jouxtant le siège de l’ancienne mairie, a rapporté El Watan.  Près de 400 personnes étaient venues des quatre coins de la Kabylie, notamment des wilayas de Bouira, de Boumerdès et de Béjaïa, pour participer à la manifestation.

Les militants du MAK ont crié à tue-tête «l’autonomie de la Kabylie», qu’on pouvait également lire sur les banderoles. Arrivés vers 13h au rond-point du centre-ville, les meneurs du mouvement ont improvisé un rassemblement. Dans sa communication aux manifestants, le responsable de la section du MAK promet, en citant les prochaines joutes électorales : « Nous sortirons en avril prochain pour revendiquer notre droit à l’autonomie, lors de leur (le système) carnaval (l’élection présidentielle) qu’ils sont en train de préparer. »

Raj: marche de soutien à la Palestine

La section de l’université de Béjaia de l’association Rassemblement Action Jeunesse (RAJ) a organisé aujourd’hui, mardi 6 janvier 2009, une marche pacifique en guise de soutien au peuple palestinien.

La manifestation a drainé des milliers d’étudiants ainsi que des enseignants qui ont parcouru un long trajet, du campus Targa Ouzemour jusqu’à la place El-kods au centre ville de  Béjaia.  

Respectant le caractère pacifique de la marche, les manifestatnts ont scandé un seul slogan: «Justice/ Paix/ Stop aux violences à Ghaza et dans toute la Palestine».

Les organisateurs ont noté la présence des membres des comités RAJ de l’université Ferhat Abbas (Sétif), de l’université de Bouira et le comité d’Aït Smaïl.

Dans un communiqué rendu public à l’issuer de la marche, le RAJ a déclaré qu’il continuera à soutenir la juste cause du peuple palestinien, tant que ce dernier n’aura pas retrouvé la plénitude de ces droits. 

« Nous disons au dirigeants arabes et en particulier aux dirigeants algériens, que :«la Palestine ne sera pas détruite tant par ceux qui lui veulent du mal, mais bien plus par ceux qui les regardent agir sans intervenir». 

Vers la dissolution de 6000 associations

zerh.jpgL’ensemble des mouvements syndicaux et estudiantins ainsi que les différentes associations culturelles et sportives activant au niveau des Universités sont sommées de présenter, avant la fin du mois de mars prochain, des dossiers complets sur le bilan de leurs activités, sous peine d’être dissoutes.

Les correspondances des directeurs d’universités se sont basées sur les instructions du ministère de l’intérieur qui a entamé, depuis des mois, une large opération pour assainir le réseau associatif national de ces associations qui ont été accusées, à maintes reprises, par Noureddine Yazid Zerhouni de «ne rien faire et ne chercher qu’à réaliser des acquis personnels au détriment du financement public de leurs activités».

Les associations qui ne présenteront pas les documents exigés seront sanctionnées administrativement, voire même dissoutes définitivement après la soumission de leurs dossiers à la justice ».
Le nombre d’associations agréées auprès du ministère de l’intérieur et des collectivités locales a atteint 81.000 associations. Selon le récent rapport officiel du ministère de l’intérieur, 94% des associations citées ne soumettent pas leurs bilans financiers annuels, tel que stipulé par la loi.  (Source El Khabar)

1234

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER