• Accueil
  • > Mouvement social en Algérie

Archive pour 'Mouvement social en Algérie'

Colère citoyenne

colre.pngOran: Des ménagères en colère devant le secteur urbain d’El-Hamri

Des dizaines de mères de famille habitant des bâtisses en péril dans le quartier populaire d’El Hamri ont observé, dans l’après-midi d’hier, un sit-in devant le siège du secteur urbain d’El Hamri situé dans le quartier El Ghoualem (ex-Médioni). Mot d’ordre: «Nous voulons que l’administration nous octroie les documents idoines, en guise de garantie, pour procéder au payement de nos logements. Sinon, nous renforcerons notre mouvement de protestation et, la prochaine fois, nous viendrons avec maris et enfants», assènent-elles.

Bouira: Les habitants de la commune de Boukram ferment le siège de l’APC:

Les habitants de la commune de Boukram, située à 70 km au nord-ouest du chef-lieu de wilaya de Blida ont fermé, hier matin, les portes du siège de l’APC. Les manifestants ont réclamé le désenclavement de la région qui vit dans une extrême pauvreté.  Ils ont également décrié, le manque d’eau en cette saison estivale ainsi que le réaménagement des routes. Une délégation de citoyens de la commune de Boukram a finalement été reçue par le chef de daïra de Lakhdaria.

Djelfa: Manifestations populaires

Les habitants de plusieurs quartiers de la commune de Djelfa ont organisé hier des actions de protestation. Les manifestants ont fermé plusieurs routes et brulé des pneus pour protester contre les conditions de vie dans lequelles ils évoluent (pénurie d’eau, problème d’assainissement…) Le mouvement de protestation a démarré des quartiers El Fasha et Zariaa. Les habitants ont fermé la RN 01 à l’aide de pièrres et pneus brûlés. Les manifestants ont protesté contre l’absence d’eau qui dure depuis 45 jours. Au lieu de résoudre ce problème, les autorités ont interdit l’approvisionnement d’eau par des citernes.  

Par ailleurs, les habitants de la cité Bordj située au centre-ville de Djelfa ont organisé une marche de protestation suivie de la fermeture de la route pour dénoncer les conditions de vie (eaux usées, problème d’assainissement). (Sources El Khabar)

Colère citoyenne

colere1.jpgSkikda: tentative d’attroupement à la Marsa avortée 

La commune de la Marsa dans la wilaya de Skikda a failli vivre hier le même incident qui s’est produit à Chetaïbi. En effet, des jeunes habitants de la localité s’étaient attroupés pas loin de la plage à proximité de l’abri de pêche. Leur objectif était d’expulser les jeunes campeurs qui seraient derrière la multiplication des vols et des casses de locaux commerciaux et habitations enregistrés depuis le début de la période estivale. «Nous en avons assez de cette situation d’insécurité intervenant à chaque été. Ces derniers jours, 3 voitures neuves ont disparu et des magasins ont été visités et vidés de leur contenu par des malfrats. Ce sont les groupes de délinquants qui déferlent chez nous pour prétendûment camper sur la plage. Ils en profitent pour commettre leurs méfaits tard dans la nuit», dira un jeunec au Soir d’Algérie

Boumerdes: Des villageois de Legata ferment une route et le siège de l’APC

Des dizaines de citoyens des villages Ben Hamouda, Ghermoul et Ben Tarzi, dans la commune de Legata, ont fermé le siège de l’APC dans la matinée d’hier pour protester contre le non-revêtement de la route reliant leurs villages au chef-lieu. Après s’être rassemblés devant le siège de l’APC, les villageois avaient procédé, pour se faire entendre, à la fermeture de la route reliant leur commune à celle de Bordj Ménaïel. Après une entrevue qui les a réunis avec le chef de daïra, les protestataires se sont fixé rendez-vous pour aujourd’hui devant le siège de la wilaya. 

Béjaia: Des habitants de Toudja ont protesté contre la pénurie d’eau

Les habitants de deux villages de la commune de Toudja ont observé un rassemblement devant le siège de l’APC pour manifester leur colère contre la pénurie de l’eau potable. “ Nous demandons des autorités locales de prendre en charge nos doléances. Nous ne demandons rien d’autre, si ce n’est d’étancher notre soif” tonnent les habitants des deux villages.

Synthèse d’El Mouhtarem

Colère citoyenne

colere.jpgMostaganem : Protesta à Kheireddine:

Une centaine de citoyens se sont regroupés hier matin devant le siège de la daïra de Kheireddine, à 13 km à l’est de Mostaganem après l’affichage d’une liste d’attribution des 110 logements sociaux dont dispose cette commune rurale. Les manifestants ont exigé la révision de la liste. Le regroupement  a été ensuite dispersé par les gendarmes.

Mostaganem: les habitants de Sour bloquent la route:

Les populations dont les habitations sont localisées à proximité du chantier du barrage du Chellif, relevant du système MAO ont bloqué la circulation menant au barrage. Ils protestaient contre les nuisances provoquées par les énormes nuages de poussière que soulèvent les gros engins affectés au projet.

Jijel: les habitants de Taza bloquent la route:

Des dizaines de citoyens de la localité de Taza (10 km à l’est de Ziama Mansouriah) ont bloqué la RN43 après le renversement, hier, peu avant 13h, de deux fillettes par un véhicule léger. Les deux victimes, grièvement blessées dans cet accident, ont été transférées vers l’hôpital Mohamed Seddik Benyahia de Jijel. Les protestataires, qui ont exigé la présence du wali sur les lieux, demandent l’installation de ralentisseurs afin de forcer les automobilistes à réduire leur vitesse au niveau de cette localité.

Chaâbet El Ameur (Boumerdes): protesta contre la pénurie d’eau

Le chef-lieu de la commune de Chaâbet El Ameur, située à une quarantaine de kilomètres au  sud-est de Boumerdès, était hier en effervescence. Représentant Haï El Istiklal et d’autres agglomérations rurales avoisinantes-comme Ath Ali, Imouthas ou Beni N’Tas- plus de 500 personnes sont montées, là encore, au créneau pour réclamer une solution définitive au problème de l’eau. Le précieux liquide n’a point coulé des robinets dans la plupart des quartiers de cette municipalité, depuis plus de trois semaines.   Synthèse d’El Mouhtarem

Colère citoyenne

col.bmpLes habitants ferment la maire d’Iflissen (Tizi-Ouzou)

Les habitants du village Iknache dans la commune d’Iflissen ont organisé, dans la matinée de mardi, une action de protestation qui s’est soldée par l’occupation et la fermeture de la mairie d’Iflissen pour manifester contre le glissement de terrain qui menace plusieurs habitations de ce village. Les manifestants se sont par la suite dispersés dans le calme, en attendant la prise en charge de ce danger qui menace leur wilaya.

Tizi-Ouzou: les employés de la direction des Transports poursuivent la protesta.

Les employés de la dirction des Transports de la wilaya de Tizi-Ouzou, en grève depuis plusieurs semaines, ont dénoncé, dans une déclaration rendue publique, le directeur de wilaya pour les avoir empêcher de rencontrer le ministre du secteur, Amar Tou, lors de sa visite dans la wilaya le 30 juillet dernier.  Les protestaires ont dénoncé le refus du directeur de wilaya de leur verser les salaires des deux derniers mois.  Par ailleurs, la direction des Transports a procédé au remplacement des  grévistes par des employés recrutés dans le cadre du préemploi. D’autre part, les protestataires affirment que le directeur du secteur a licencié 5 employés après 15 années de service.

Les habitants de Magra ferment le RN 28

Des dizaines d’habitants de la ville de Magra ont fermé hier la route nationale 28, suite à la mort d’un enfant de deux ans  écrasé par un camion. Les  habitants ont dénoncé également la mauvaise gestion des affaires de leur commune par le président de l’APC.

Synthèse d’El Mouhtarem

Colère citoyenne

colre.bmpSétif : Grogne à l’hôtel El Hidhab

Le personnel de l’hôtel El Hidhab de Sétif, qui a été cédé par l’EPE EGT Est à une entreprise privée pour la modique somme de 650 millions de dinars, a décidé de se mettre en grève après avoir essayé tous les moyens pour se faire entendre et réclamer ses droits. En effet, la réglementation régissant la privatisation des entreprises publiques, dans l’article 28 de l’ordonnance n°01-04 du 21 août 2001, stipule : « Les salariés des entreprises publiques éligibles à la privatisation totale bénéficient à titre gracieux de 10% du capital de l’entreprise concernée. » Si l’hôtel a été remis à son acquéreur le 1er janvier 2006, les travailleurs n’ont, à ce jour, pas perçu leur quote-part.

Les mairies de Tigzirt, de Mizrana et la daïra occupées par les citoyens

Les habitants de près de 6 villages relevant des communes de Mizrana et de Tigzirt, ont organisé, hier, une action de protestation pour dénoncer l’état impraticable de la route menant vers ces localités. Les villages ayant organisés cette minifestation sont Tizi n’Bouali, Tamazit Ourabah, Tikouache, Tamazirt T’Selnine, relevant de la commune de Mizrana Lazaib et Attouir relevant de la commune de Tigzirt et Amdjoudh. Dès la matinée, une foule de citoyens a procédé à la fermeture de la mairie de Mizrana. Plusieurs autres centaines de citoyens se sont rendus à Tigzirt pour y fermer également la mairie, ainsi que le siège de la daïra. En plus de ces sièges de l’Etat fermés, les citoyens en colère ont bloqué la rue principale, ainsi que toute les autres de la ville de Tigzirt.

Grévistes de la faim du GL1K: 4 hospitalisés et 11 cités à comparaître

Les agents de sûreté du complexe gazier de Skikda, le GL1K, continuent d’observer la grève de la faim qu’ils ont entamée jeudi dernier. Hier, onze éléments ont été appelés à se présenter en référé, a rapporté El Watan. Selon leur porte-parole, ils sont poursuivis par le complexe GL1K pour divers motifs allant de l’attroupement à la perturbation des conditions de travail. Par ailleurs, quatre grévistes ont été transférés en urgence au centre hospitalier de Skikda, suite à l’aggravation de leur état de santé au moment même où l’infirmerie du complexe, qui ne désemplit pas, continuait encore à venir en aide aux grévistes.

Colère citoyenne

colre.jpgAkbou (Béjaia) : Des villageois ferment la RN 26

Les habitants des villages d’Ighil Oumced, Lazib et Felden, dans les communes d’Akbou et Chellata ont fermé hier la RN 26 à la circulation automobile au lieu-dit Taharacht, pour dénoncer le bradage par les héritiers Benalycherif des terres qui leur ont été restituées par l’Etat. Cette énième manifestation a dégénéré en fin de journée puisque certains contestataires en colère ont mis le feu à une bâtisse privée en construction appartenant à un industriel local auquel il est reproché d’avoir transgressé les mises en garde émises par ces villageois en acquérant une partie de ces terres litigieuses. Les habitants revendiquent l’annulation de la décision de restitution de ces terres aux Benalycherif et l’ouverture d’une enquête dans ce sens. Une restitution promulguée, pour rappel, par l’ordonnance 95-26 du 25 septembre 1995 portant restitution des terres agricoles à leurs propriétaires originels après qu’elles eurent été mises sous l’autorité de l’Etat depuis l’indépendance.

Skikda : Les habitants de Katit Salah bloquent la RN 3

Hier, vers 18h, une partie des habitants du village Katit Salah, dans la commune de Aïn Bouziane, au sud de la wilaya de Skikda, ont fermé la RN 3 reliant les wilayas de Annaba et Skikda à Constantine. Les habitants ont tenu, à travers cette manifestation, à  dénoncer, les lenteurs qu’ils ont relevées quant aux promesses qui leur ont été faites à l’installation de ralentisseurs au niveau du tronçon passant par leur village. Cette doléance avait été exprimée par les habitants il y a trois jours, suite à un grave accident de la circulation qui s’est produit sur ce tronçon.

M’chedallah (Bouira) : Les oléiculteurs Ferment la subdivision agricole

Les agriculteurs d’Aghbalou (localité distante d’environ 30 km à l’est de M’Chedallah) sont revenus à la charge en procédant, encore une fois, à la fermeture de la subdivision agricole de M’Chedallah, et ce, depuis mardi passé. Ces mécontents, qui sont en conflit avec la DSA (direction agricole), réclament mordicus la perception de la subvention allouée par l’état dans le cadre du PNDR (Programme national développement rural). Le refus de paiement de ces aides, apprend-on, est motivé par des raisons ayant trait aux déclarations jugées fictives de sujets (oliviers) censés bénéficier d’une taille de régénération soutenue par l’Etat.

La protesta

greve.jpgHsasna: un jeune en grève de la faim:

Un jeune de 42 ans de la commune de Hsasna dans la wilaya de Saida est en grève de la faim, depuis hier, pour protester contre son exclusion de la liste des bénéficiaires de 90 logements sociaux. Ce jeune qui a déposé son dossier depuis le début des années 90, a recouru à cette action pour attirer l’attention des autorités sur l’injustice dont il est victime.

Batna: protestation des licenciés en interprétariat:

Des dizaines de licenciés en interprétariat ont organisé hier un rassemblement devant la direction de l’Education (DE) de Batna pour protester contre leur exclusion du concours de recrutement des enseignants du moyen. En effet, les services de la fonction publique n’ont pas accepté les dossiers introduits par ces licenciés sous prétexte que leurs diplômes ne répondent pas aux critères recherchés. Les contestataires ont affirmé qu’au niveau des wilaya de Khenchla et de Biskra, les licenciés en interprétariat vont bel et bien participer au concours. 

Les habitants ferment l’APC et la daïra de Menaâ (Batna)

Les habitants de la commune de Menâa, dans la wilaya de Batna, se sont rassemblés, avant-hier, au centre-ville de Menaâ pour protester contre le manque d’eau. Les protestataires ont fermé les sièges de l’APC et de la daïra pour empêcher les fonctionnaires d’accéder à leurs bureaux.

Grève des commerçants à Bab El Oued

Les commerçants du marché des Trois horloges de Bab El Oued (Alger) ont entamé une grève depuis samedi dernier pour protester contre la prolifération des étals de fortune installés par les marchands ambulants devant ce marché. En effet, les artères principales donnant accès à ce marché sont totalement bloquées, ce qui a déclenché quelques rixes entre les locataires et les ambulants.

Suite à ce mouvement de protestation, les services de sécurité ont arrêté le président de l’association de la protection de l’activité commerciale à Alger, M. Hfaifa Ayachi, qui est mis en liberté provisoire. Les autorités judiciaires l’accusent d’atteinte à l’ordre public et manifestation, alors qu’un préavis de grève avait été déposé une semaine avant de passer à l’action. Enfin, ces grévistes, au nombre de 300, comptent aller jusqu’au bout, pour satisfaire leurs revendications.

Synthèse d’El Mouhtarem

Enseignants contractuels: 9 grévistes de la faim transférés à l’hôpital

Dans un communiqué rendu public hier, le Conseil national des enseignants contractuels (CNEC), a indiqué que l’état de santé des enseignants grévistes s’est terriblement détérioré. Le nombre de secourus a atteint, jusqu’à hier 9 grévistes. «La situation est extrêmement grave. Mais les grévistes sont plus déterminés à poursuivre leur mouvement jusqu’au bout. Le nombre de grévistes augmente de jour en jour. Ce n’est pas l’attitude du ministère, qui ne s’est pas montré inquiet, qui nous découragera pour autant», souligne le document qui annonce l’arrivée, dans les jours à venir, d’une quinzaine d’enseignants de différentes wilayas. «Les partis politiques présents à la réunion de mercredi dernier ont décidé de se réunir quotidiennement pour la préparation et l’organisation d’une rencontre avec le ministre de l’Education, et ce, avec la participation des syndicats autonomes». Objectif : «Sauver des vies humaines».

1...8910111213

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER