• Accueil
  • > Mouvement social en Algérie

Archive pour 'Mouvement social en Algérie'

Amizour: Les habitants de Merdj-Ouamane reviennent à la charge et ferment la RN 75

R.Z pour « Algérie Politique » 

Comme ils l’ont laissé entendre après leur dernière action de rue et qui remonte au 3 octobre dernier, les habitants de la localité de Merdj-Ouamane dans la commune d’Amizour (Béjaia) sont revenus à la charge et ont procédé, aujourd’hui à la fermeture de

la RN 75, au niveau du “Village socialiste” (VCA).  Ce deuxième épisode, intervient principalement et entre autres, pour les mêmes raisons et les mêmes problèmes: L’assainissement, l’état de la voirie et l’alimentation en gaz de ville. Dès 7 h du matin, la route a été assiégée par les citoyens et inondée de troncs d’arbres et de pierres pour signifier aux automobilistes de rebrousser chemin. Personne ne passe. La seule issue, c’est de passer par El Kseur.

(Lire la suite)

Bouzaréah: les étudiants des langues ferment l’entrée de leur département

bouzarah.jpg…les étudiants des langues ferment depuis mercredi, l’entrée de leur département, empêchant ainsi aussi bien le travail de  l’administration que la tenue des cours. Parmi les revendications de ces étudiants, la suppression du système de réorientation, l’affichage des critères du rachat et la suppression du système des quotas. Membre du comité autonome, Djamel affirme que «la fermeture du bloc est le dernier recours». L’arrêt de cette grève sera décidée au plus tard mercredi, selon la réponse que donnera le rectorat à la plateforme de revendications. Notons toutefois qu’un tel mouvement n’est pas nouveau pour le département des langues. Selon Infosoir, ce dernier enregistre annuellement des taux d’échecs très préoccupants, avec 94% rien que pour la quatrième année.

Faculté de Bouzaréah: Des étudiants en grève de la faim

greve.jpgDepuis mercredi dernier, six étudiants en philosophie sont en grève de la faim. Ils demandent l’annulation de la décision relative à la suppression du concours de magistère. Cette décision est valable durant trois ans, date à laquelle est prévu le lancement d’un mastère dans la même filière.

«Nous avons contacté la chargée des études supérieures au ministère, mais on n’a eu aucune réponse. Ils ont opté pour le silence», déclare Younès, un étudiant. L’explication donnée par le ministère est que le département de philosophie de la faculté de Bouzaréah ne dispose pas de suffisamment d’enseignants qualifiés pour encadrer les thèses de magistère. Or, notre interlocuteur précise que le département compte environ 40 docteurs, tous aptes à les encadrer. Selon Infosoir, certains des étudiants grévistes de la faim, occupant l’université de jour comme de nuit, ont été transférés à l’hôpital.

Oran: Des centaines d’étudiants bloquent l’entrée de l’USTO

usto.jpgDes centaines d’étudiants ont bloqué, hier, l’entrée principale de l’USTO, brandissant des banderoles dénonçant les conditions «difficiles » dans lesquelles ils vivent et la médiocrité des services à l’intérieur des résidences universitaires, notamment, celle de 8000 lits, située dans le pôle universitaire à Belgaïd. Cette action de protestation intervient en réaction à l’appel lancé par l’Union générale des étudiants libres. Selon La Voix de l’Oranie, les participants à cette action de protestation ont empêché les enseignants et les autres étudiants de rejoindre les salles de cours.

 

Tiaret: Une veuve tente de s’immoler par le feu à Aïn Kermes

immole.jpgEcartée de la liste des bénéficiaires des logements, Madame T.N., une veuve, quinquagénaire et mère de 03 enfants, femme de ménage dans un CEM, a été sauvée in extremis par l’un des éléments de

la Protection civile au moment où s’étant aspergée à l’essence. Selon La Voix de l’Oranie, cette femme a essayé de se brûler vive dans le bureau du P/APC de Aïn Kermes dans la wilaya de Tiaret.

Amizour: Les habitants de la cité “Recasement” ferment la RN 75/ La cité abandonnée

amizour2225452.jpgR.Z. pour « Algérie Politique » 

 

La RN 75  a été fermée à la circulation, dès sept heures du matin hier par les habitants de la cité dite de “Recasement”, au niveau du village Merdj Ouamane, relavant de la commune d’Amizour. Les habitants de la localité,  se plaignent de l’absence de gaz de ville, de l’état des routes à l’intérieur de la cité et du problème d’alimentation en eau potable. Concernant ce dernier point, les contestataires déplorent la vétusté des canalisations et de la qualité de l’eau. ” En plus des coupures d’eau récurrentes,  l’eau nous arrive   polluée et avec des dépôts de rouille “, affirme un père de famille parmi les contestataires.  

 

Il aura fallu attendre midi pour voir le P/APC et le Chef de daïra se rendre sur les lieux de la contestation. Selon un habitant de la localité, les deux responsables locaux se sont engagés à répondre aux doléances des citoyens dans un délai d’une semaine. De leur côté, ces derniers se disent mobilisés et reviendraient à la charge, si des solutions concrètes ne sont pas apportées aux problèmes posés. La circulation n’a repris son cours normal que vers 12 h. 30. 

 

Blog des souscripteurs AADL

L’Association de solidarité de bienfaisance des souscripteurs de l’AADL a crée un site internet: www.rarprogrammeaadl.over-blog.fr  Pour ses concepteurs, le blog a été créé dans le but de rassembler et non de diviser. « Chacun de nous doit respecter l’autre car nous oeuvrons tous vers un même objectif », peut-on lire dans la présentation.

El-Bayadh: Les élèves d’El Krakda boycottent les cours

rentre.jpgPlus de 600 élèves de la commune d’El Krakda, dans la wilaya d’El-Bayadh, sont, depuis dimanche dernier, en grève, et ce, avec l’accord de leurs parents, pour protester contre la lenteur enregistrée par les parties concernées dans la réalisation d’un CEM au niveau de leur commune. Selon La Voix de l’Oranie, cette démarche, qui intervient en pleine rentrée scolaire, a obligé le directeur de l’éducation à se déplacer sur ces lieux afin d’essayer de convaincre les parents et leurs enfants scolarisés d’interrompre cette grève.

Béjaia: Des bénéficiaires de logements LSP organisent un sit-in

lgt.jpgLes bénéficiaires des 80 logements à la cité Sidi Ali Lebhar ont organisé un sit-in devant le siège de la Direction du logement et des équipements publics (Dlep) pour protester contre le retard accusé dans la réalisation des logements auxquels ils ont postulé depuis maintenant trois années. C’est ce que dira le représentant des bénéficiaires, en affirmant au Temps d’Algérie: «Cela fait trois années que nous attendons que les travaux de réalisation de nos logements soient entamés, mais rien n’a été fait à ce jour. Nous avons saisi tous les services concernés afin de convaincre le promoteur d’entamer les travaux mais en vain puisque le retard persiste toujours.

Ils ont fermé ce matin le siège de l’APC de Frikat: Imezgharen ont soif

frikat.jpgKarim Aimeur pour « Algérie Politique »

Les habitants du village Imezgharen ont procédé, hier matin, à la fermeture du siège de l’APC de Frikat, daïra de Draâ-El-Mizan, à 45 kilomètres au sud de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Ils étaient environ 300 personnes à investir le siège de l’APC dès les premières heures du matin empêchant dans une action pacifique le personnel de rejoindre leur poste de travail.

Les deux revendications principales exposées par les protestataires ont trait à l’alimentation en eau potable et le raccordement de leurs foyers en gaz de ville.

(Lire la suite)

12345...13

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER