Archive pour 'Non classé'

Montants des INDEMNITES ALLOUEES AUX ELUS LOCAUX

Source Journal officiel du 27 février 2013 http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2013/F2013012.pdf

Président de l’APC de 77.000 DA à 132000 DA

Vice-président de l’APC, de 50.000 à 100.000 DA,

Présidents de commissions permanentes de 40.000 à 90.000 DA

Délégués spéciaux communaux de 40.000 à 90.000 DA

Président de l’APW de 93.000 à 162.000 DA

Vice-président de l’APW de 75.000 à 140.000 DA

Présidents de commissions permanentes de 75.000 à 140.000 DA. Les élus non parmanisés bénéficient d’une indemnité mensuelle de représentation fixée comme suit: 
10.000 dinars pour les membres des APC;
15.000 dinars pour les membres des APW.

Rassemblement pour la dignité le 14 mars à Ouargla

Rassemblement pour la dignité le 14 mars à Ouargla dans Non classé marche-300x271Plusieurs militants, activistes et syndicalistes ont fixé la journée du 14 mars 2013 pour organiser un « rassemblement pour la dignité »-  مليونية الكرامة 

Ce rassemblement se déroulera « place Tahrir » à Ouargla et vise à dénoncer le Premier ministre qui a insulté et méprisé les jeunes qui ont pacifiquement manifesté pour leurs droits fondamentaux.

Ces jeunes militants appellent aussi la société civile et tous les militants à travers le pays à rejoindre ce rassemblement qui vise aussi à exprimer l’attachement de tout le monde à l’unité nationale et à la dignité du citoyen bafouée par le pouvoir algérien.

قرر العديد من النشطاء والحقوقين والبطالين أن يوم المليونية التي دعوا لها ستكون يوم الخميس 14 مارس 2013 في ساحة التحرير أما مقر بلدية ورقلة ولاية ورقلة تحت إسم ًإسترجاع الكرامة ً والمطالبة برحيل حكومة سلال وكذلك التأكيد على الوحدة الوطنية و وحدة الشعب الجزائري في تراب واحد،حيث أن هاته المليونية ستكون ردا على وصف سلال للشباب الذين خرجوا في العديد من الولايات يوم 24فيفري الماضي للمطالبة بالعيش الكريم ًبالشرذمة َ.
كما دعوا كل شرائح الشعب الجزائري وكل القوى الفاعلة في المجتمع المدني وكل المنظمات الحقوقية للمشاركة في المليونية.

Ali Brahimi et la question de l’éthique politique

Ali Brahimi et la question de l'éthique politique dans Non classé brahimi-300x300Par Chafaa Bouaiche, député du FFS

Suite à l’interview de Brahimi Ali au quotidien arabophone Echourouk où il traitait du FFS et de son président, j’ai cru utile d’éclairer l’opinion sur le parcours politique de l’ex-député du RCD et candidat malheureux de l’ANR aux élections législatives de mai 2012. Cet éclairage n’a pas été du gout de l’interviewé qui m’a envoyé un mail via mon compte facebook. Mon sang n’a fait qu’un tour et je me suis retrouvé polémiste malgré moi. A toute fin utile, j’ai décidé de restituer aux lecteurs intéressés les différents échanges.   

Sur mon mur Facebook.

«Ali Brahimi, ancien membre de la direction du FFS, ennemi juré de Said Sadi avant de rejoindre son parti en 1996. Il devient membre de la direction du RCD, sans même passer par la voie démocratique. Sadi voulait l’imposer à la tête de la liste du parti à Mechdellah, lors des élections locales de 1997, les militants l’ont rejeté…la liste a été annulée. En 2007, il devient député du RCD avant de le quitter quelques années plus tard…En 2012, il conduit la liste de l’ANR à Bouira, il n’a obtenu que quelques centaines de voix. Aujourd’hui, il se permet de s’attaquer à Hocine Aït-Ahmed ? Ali Brahimi est connu comme « Boutsfiyine »…

Message de Brahimi Ali

«c’est minable ce que tu écris sur ton seigneur, et c’est surtout faux puisque c’est moi qui a refusé la tete de liste aux legislatives 97 , quand au ait ahmed sur lequel je critique c’est celui que des opportunistes comme toi ont mené dans les bras du régime, toi qui n’a eu aucune initiative digne d’un deputé d’opposition depuis bientot une année que tu perçois le pécule

quand tu auras les « couilles » de dire sous ton immunité dans l’enceinte de l’apn un dixième de ce que je dis du régime ici , tu l’ouvriras petit »

Réponse de Chafaa Bouaiche

J’ai un moment espéré, qu’après ton séjour à l’APN, tu aurais des manières plus policées pour ne pas dire plus civilisées, il n’en est malheureusement rien ! Une question de détails, c’est qu’un polémiste de talent se devrait d’éviter les fautes d’orthographe. Tu en commets encore !

J’ai appris incidemment que tu hantes encore les couloirs de l’APN et que tu squattes les places des fonctionnaires au restaurant. Politiquement tu es toujours en transhumance. Et sais-tu vraiment où est le pouvoir et où est l’opposition. Ai-je besoin de te rappeler que Hocine Aït-Ahmed n’est pas de la race des hommes qui se laissent mener ? Crois-tu vraiment qu’on peut entrainer Monsieur Aït-Ahmed à faire ce qu’il ne veut pas faire ou à dire ce qu’il ne veut pas dire ? Enfin, je te rappelle que l’humilité est une vertu politique. 

Les journaux « indépendants » censurent la grève des travailoleurs de Liberté

Les journaux Les journaux de la presse dite indépendante n’ont pas dit un mot sur la grève du personnel assimilé du journal Liberté de l’homme d’affaires Issad Rebrab. En effet, le lundi 4 mars, les travailleurs de Liberté ont déclenché un mouvement de grève à l’appel de leur section syndicale (UGTA). Les revendications portent sur l’application de la future grille des salaires à compter du 1er janvier et du régime indemnitaire. La grève qui a duré quelques heures s’est finalement arrêtée suite à l’acceptation par la direction des deux revendications du Syndicat.

La mobilisation était assez remarquable et la présence médiatique tout autant. Les journalistes présents ont couvert avec beaucoup d’enthousiasme et d’espoir. Puisqu’ils sont aussi interpellés et concernés, bien qu’indirectement, par ce mouvement de protestation. Ils ont tous fait leurs papiers et remis à leur rédaction comme d’habitude. Aujourd’hui, mardi, aucun papier n’est sorti. Les actionnaires des quotidiens dits indépendants, par solidarité patronale, ont censuré les journalistes.

Le mouvement de protestation a été couvert par « Le Jeune Indépendant » et « El Moudjahid » que les chantres de la « liberté de la presse » (Slogan bien creux qu’il faut désormais traduire par « droit sur la manne publicitaire ») qualifient de tous les noms.

El Mouhtarem

Bouteflika procède à un mouvement dans le corps des walis

Bouteflika procède à un mouvement dans le corps des walis dans Non classé wilaya_de_ouargla_291470555-300x199Le président Abdelaziz Bouteflika, a procédé à un mouvement dans le corps des walis, indique lundi un communiqué de la Présidence de la République.

Ce mouvement comporte :

Au titre des fins de fonctions :

- Fehim Yahia, wali de Sidi Bel Abbès, admis à faire valoir ses droits à la retraite.

- Alaili Maâmar, wali d’El Oued, appelé à exercer une autre fonction.

- Boubekeur Abderrahmane, wali de Saida, appelé à exercer une autre fonction.

- Semmoudi Salim, wali d’El-Bayadh, appelé à exercer une autre fonction. (Lire la suite)

Pour briser la grève de la faim des étudiants, Khalida Toumi ferme l’ISMAS

Pour briser la grève de la faim des étudiants, Khalida Toumi ferme l'ISMAS dans Non classé fermeture-212x300Dans la soirée de mercredi, la ministre de la culture, Khalida Toumi a dépêché son chargé de la formation pour informer les étudiants de l’ISMAS de la décision de Madame la ministre de la fermeture de l’institut. Un délai de 24 heures a été accordé aux étudiants afin de quitter les lieux avant de recourir à la force de l’ordre. El Mouhtarem

Sid Ahmed Ghozali à El Watan: « C’est notre intégrité territoriale qui est en cause »

Sid Ahmed Ghozali à El Watan: « Il ne faut pas oublier que Sonatrach fait partie de ce qu’on appelle les sociétés missionnaires. Elle a été créée pour exploiter les gisements pour le compte d’une nation. C’est une société pétrolière nationale. Cela n’a pas toujours plu aux sociétés pétrolières de l’autorité coloniale qui comptaient prolonger leur empire pétrolier. L’idée n’a pas complètement disparu. Cela un pouvoir aveugle ne le voit peut-être pas. C’est comme quand on oriente les Algériens vers des pays comme la Syrie alors que le Mali nous concerne beaucoup plus. C’est notre intégrité territoriale qui est en cause.

Je n’ai vu aucune analyse rappelant qu’il y a eu un projet officiel pour diviser l’Algérie et que la guerre d’Algérie a duré deux ans de plus pour l’intégrité territoriale. Qui dit quels sont les plans prévus aujourd’hui dans les officines occidentales. Et le seul moyen pour nous de nous défendre est de reconquérir notre territoire et de le développer. L’abandon de la politique d’équilibre régional fait que c’est nous-mêmes qui exposons notre pays. Car le pouvoir n’est pas hanté par le présent et l’avenir de ce pays. »

 

Exclusif : la France va dépolluer un ancien site d’essais d’armes chimiques en Algérie

Exclusif : la France va dépolluer un ancien site d'essais d'armes chimiques en Algérie dans Non classé namous-300x187Selon nos informations, la France va dépolluer un ancien site d’essais d’armes chimiques en Algérie, que l’armée française a utilisé jusque dans les années 70. L’accord, confidentiel, a été conclu entre Paris et Alger lors de la visite du président Hollande en Algérie en décembre dernier. Le site concerné est celui de Namous, dans l’ouest du pays. Connu sous le nom de B2-Namous par les militaires français, son existence, longtemps tenu secrète, n’a été révélée qu’en 1997 par le journaliste Vincent Jauvert, dans le Nouvel Observateur. 

Le centre d’études du Bouchet (CEB), un établissement de la Direction générale pour l’Armement situé à Vert-le-Petit (Essonne) pilotera l’affaire. Ce centre est spécialisé dans la guerre chimique et bactériologique.  (Lire la suite)

Le CNLC condamne avec fermeté l’arrestation de syndicalistes à Alger

Le lundi 25 féLe CNLC condamne avec fermeté l’arrestation de syndicalistes à Alger dans Non classé ccc-300x62vrier 2013, des syndicalistes ont été arrêtés par la police dans différents endroits de la capitale, alors qu’ils s’apprêtaient à se rendre devant le ministère du Travail pour observer un sit-in afin de demander à l’Etat algérien à respecter les textes de loi et les conventions, à la fin de l’instrumentalisation de la Justice pour réprimer les syndicalistes, et à la réintégration des travailleurs licenciés pour leur activisme syndical, ainsi que l’octroi des enregistrements aux syndicats autonomes. De plus, ils exigent des pouvoirs publics l’application des lois par les multinationales, qui piétinent les textes de la République. Les sociétés étrangères incriminées sont soupçonnées d’entretenir un climat de travail esclavagiste. (Lire la suite)

Le FFS dénonce l’arrestation de syndicalistes et d’un responsable du parti

Un rassemblement de syndicats autonomes, devant le ministère du travail, a été empêché par les forces de sécurité, ce lundi 25 février 2013. Plusieurs de manifestants ont été interpellés et conduits dans différents commissariats de la capitale. Le camarade, Youcef Aouchiche, secrétaire national aux mouvements sociaux du FFS, présent sur les lieux pour soutenir les syndicalistes, lui aussi arrêté et se trouve actuellement au commissariat de police de Kouba.

Une délégation du FFS conduite par le chef du groupe parlementaire a été dépêchée pour s’enquérir de la situation des détenus et exiger leur libération.

Le FFS dénonce la répression systématique de tout mouvement protestataire et pacifique et continuera à défendre les libertés publiques fondamentales.

P/ Le secrétariat national

Le premier secrétaire

Ali Laskri

12345...27

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER