Archive pour 'Non classé'

Des syndicalistes et un responsable du FFS arrêtés à Alger

Des syndicalistes et un responsable du FFS arrêtés à Alger dans Non classé police-300x259La police a procédé ce matin à l’arrestation de plusieurs syndicalistes qui s’apprêtaient à manifester devant le ministère du Travail à Alger. Le secrétaire national aux mouvements sociaux du FFS, Youcef Aouchiche a été également embarqué par la police. Le chef du groupe parlementaire du FFS, Ahmed Betatache et Rachid Chaibi, membre du secrétariat national du parti se sont rendus au commissariat pour exiger la libération des syndicalistes.  

Neuf étudiants de l’ISMAS de Bordj El Kifan en gréve de la faim

Neuf étudiants de l’ISMAS de Bordj El Kifan en gréve de la faim  dans Non classé greve-300x168Neuf étudiants de l’Institut Supérieur des Métiers des Arts du Spectacle et de l’Audiovisuel (ISMAS) de Bordj El Kifan sont en gréve de la faim à partir d’aujourd’hui 24 février 2013 et ce jusqu’à la prise en charge de leurs revendications. Le directeur de l’institut a interdit à la presse d’accéder à l’intérieur de l’établissement.

………………………………….

Décès du sénateur du tiers présidentiel Ahmed Mahsas à l’âge de 90 ans

Lesénateur du tiers présidentiel, Ahmed Mahsas est décédé dimanche matin à l’âge de 90 ans à l’hôpital militaire d’Ain Naadja des suites d’une longue maladie. Né le 17 novembre 1923 à Boudouaou (Boumerdes), Ahmed Mahsas a occupé plusieurs fonctions au sein de la hiérarchie de l’Etat après l’indépendance.

Un drabki à la tête du FLN ?

Un drabki à la tête du FLN ? dans Non classé sadani-300x257Accusé d’avoir détourné 3200 milliards de centimes, Amar SAIDANI, ancien drabki de la troupe de Menai, risque de remplacer Abdelaziz Belkhadem à la tête du FLN. Tout le monde sait que Saidani est soutenu par Said Bouteflika, le frère du président. 

Bouteflika refuse de passer sous silence les scandales de la gestion de Sonatrach

Bouteflika refuse de passer sous silence les scandales de la gestion de Sonatrach dans Non classé bouteflika-300x165Le président Bouteflika, a affirmé samedi qu’il ne pouvait « passer sous silence » les scandales qui touchent la gestion de l’entreprise nationale des hydrocarbures Sonatrach, tout en réitérant sa confiance en la justice pour situer les responsabilités et sanctionner les coupables.

« Je ne peux pas passer sous silence les scandales récemment relevés par la presse et qui touchent la gestion de Sonatrach », a dit le président dans un message adressé au SG de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd, et aux travailleurs algériens à l’occasion de la célébration du double anniversaire de la création de l’UGTA et la nationalisation des hydrocarbures.

Le chef de l’Etat a indiqué que ces informations « soulèvent notre révolte et notre réprobation, mais je fais confiance à la justice de notre pays pour tirer au clair l’écheveau de ces informations, pour situer les responsabilités et appliquer avec rigueur et fermeté les sanctions prévues par notre législation ». APS

La maison de l’un des frères Bedjaoui à Montréal

La maison de l'un des frères Bedjaoui à Montréal  dans Non classé maison-300x249

Farid Bedjaoui, l’intermédiaire de la corruption

Farid Bedjaoui, l’intermédiaire de la corruption dans Non classé farid(…) Qui est donc ce personnage qui semble faire aujourd’hui de l’ombre au nom moins trouble Réda Hamch ? On le dit neveu préféré de l’ex-ministre, qui a mené une vie dorée entre Paris, Majorque, Dubaï et Montréal. Agé de 44 ans, le nom de Farid Bedjaoui revient souvent dans les affaires de corruption et différents contrats douteux. Il y a une vingtaine d’années, il s’était établi à Montréal avec sa famille, ses parents et ses deux frères Ryad et Réda. «La famille arrivait de Paris, où elle avait longtemps vécu. Les Bedjaoui y avaient acquis un appartement de près de 300 m2 dans un hôtel particulier de l’avenue Foch, à Paris, secteur où le prix moyen au mètre carré est de 15 000 dollars. Le patrimoine familial comprend aussi un yacht d’une valeur de 25 millions d’euros et une immense villa espagnole à Palma de Majorque, refuge de milliardaires», souligne le quotidien montréalais la Presse. (Lire la suite)

Communiqué du Collectif Vérité et Justice Pour l’Algérie

Communiqué du Collectif Vérité et Justice Pour l’Algérie dans Non classé poli-300x199Paris – Constantine Le 21 février 2013

Il n’y a pas de mot assez fort pour qualifier l’état de déliquescence dans lequel nos gouvernants ont plongé notre pays, l’Algérie. Il n’y a pas de mot assez fort pour continuer à dénoncer cet état répressif, méprisant des libertés fondamentales qu’il a pourtant ratifiées sous formes de conventions internationales, notamment les conventions 87 et 98 de l‘OIT. Mépris des libertés traduisant une réelle incapacité à voir l’intérêt de l’émergence d’une société civile capable de s’assumer par elle même.

Mercredi 20 février 2013 à 9h du matin, 11 chômeurs, de nationalité tunisienne, marocaine et mauritanienne, venus assister au premier forum des chômeurs et des travailleurs précaires, initié par le SNAPAP (Syndicat National Autonome de l’Administration Publique), se sont vu arrêtés à leur hôtel à Alger et reconduits à la frontière comme de vulgaires délinquants après avoir passer la journée au commissariat de Bab Ezzouar. Le siège du SNAPAP à Alger a été également encerclé pour empêcher toute participation à la rencontre. Deux des organisateurs algériens ont été arrêtés et ont passés la journée au commissariat avant d’être relâchés en fin d’après midi.  (Lire la suite)

Communiqué de la LADDH de Laghouat

Communiqué de la LADDH de Laghouat dans Non classéLe 22 février 2013

Les affrontements entre les jeunes et les forces Anti-émeutes viennent de reprendre à Laghouat. Les autorités de Laghouat, à savoir le Wali et le chef de sûreté, ont décidé de raser la ville de la carte selon le déroulement des évènements. L’utilisation de la force abusive de la part des forces de l’ordre qui ne cesse d’augmenter est très inquiétante. Depuis une heure et demi, toute la région des Beaux Lieux, à savoir Ksar Bezaim et Ksar Faroug sont encerclés et les policiers utilisent excessivement les balles en caoutchouc et les bombes lacrymogènes.

Le Wali et le chef de sûreté de Laghouat, ont-ils déclaré la guerre à la société civile ? Quelle signification pouvons-nous donner à cette répression et à cette chasse au militant et tous ceux qui optent pour la lutte pacifique. Cette répression brutale, déclenché depuis avant hier qui cible les militants qui organisent des protestations pacifiques avec à leur tête le jeune Mohamed Rag, qui a été arrêté dans son lieu de travail et a été jeté en prison avec cinq autres militants. (Lire la suite)

Consultation algéro-américaine pour prévenir la contrebande nucléaire et renforcer le commerce stratégique et le contrôle des frontières

Consultation algéro-américaine pour prévenir la contrebande nucléaire et renforcer le commerce stratégique et le contrôle des frontières dans Non classé rad-300x199Des responsables des américains et algériens se sont réunis à Alger les 10 et 11 février 2013 afin de discuter des moyens de renforcer la coopération dans les domaines de la lutte contre la contrebande nucléaire et la sécurité des frontières. Ces discussions interviennent après un premier round de consultations bilatérales initié en janvier 2012 afin d’explorer les moyens et méthodes de faire progresser les capacités de prévention, détection et réponse aux incidents de contrebande de matériaux nucléaires et radiologiques, conformément au plan de travail adopté par les participants au sommet de la sécurité nucléaire de 2010, organisé à Washington, DC. (Lire la suite)

123456...27

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER