• Accueil
  • > Presse et médias en Algérie

Archive pour 'Presse et médias en Algérie'

Le FFS dénonce l’agression contre l’imprimerie ALDP

imprimerie.jpgCommuniqué www.ffs-dz.com

A propos de l’agression criminelle contre l’imprimerie, ALDP appartenant aux journaux El Watan et El Khabar, survenue dans la nuit de mercredi, le Front des Forces Socialistes condamne avec force un acte qui révèle l’ampleur prise par la violence, à l’état brut ou manipulée, et dénonce l’instrumentalisation de la misère et de la délinquance dans la vie publique nationale.

Le secrétaire national à
la Communication 

Chafaâ Bouaiche 

 

Tentative d’incendie de l’imprimerie d’El Watan à Alger

elwatan.jpgUne centaine de jeunes en furie, armés de cocktails molotovs, se sont présentés, mercredi soir vers 21h30, devant l’imprimerie d’El Watan à Ain Naadja, Alger, avec la ferme volonté d’y mettre le feu. C’est les travailleurs qui se sont mobilisés et qui ont tout fait pour dissuader ces jeunes de passer à l’acte.

 

Il a fallu 1h à la police et la gendarmerie pour arriver sur les lieux et à faire fuir les jeunes qui criaient « el youm Nhargouha » (Aujourd’hui on la brule). Des jets de pierre ont détruit de nombreuses vitres du bâtiment qui abrite l’imprimerie.

 

L’imprimerie, inaugurée en 2007, n’a jamais connu de problème de ce genre. Pourquoi maintenant? Pour El watan, ces jeunes ont été manipulés et poussés par des parties que la ligne du journal dérange, surtout avec la nouvelle donne sur l’ouverture du champ audiovisuel, qu’El watan veut investir.  

 

El watan et El Khabar, comptent déposer plainte aujourd’hui. Source El Watan.com/ Synthèse

 

 

 

 

Wikileaks: ANIS RAHMANI: « Ali Benhadj FHEL »

chourouk.jpgLe directeur d’Ennahar, Anis Rahmani et son épouse, Souad Azouz ont qualifié Ali Benhadj, l’ancien numéro 2 du FIS, de «F’hel » (brave), selon un câble Wikileaks. Selon Azouz, Ali Benhadj est toujours très populaire et très respecté en Algérie. «Benhadj est très respecté à cause de sa position constante contre le gouvernement algérien », a déclaré Souad Azouz. «Lorsqu’on lui a demandé pourquoi les autorités n’arrêtent pas Benhadj, Moqadam (Anis Rahmani),  dit que le gouvernement a peur de la réaction des Algériens et des troubles».

Les deux journalistes, ont affirmé que le gouvernement algérien n’a pas de vision que les Algériens puissent comprendre. Pour les deux journalistes du DRS,  seules deux personnes semblent avoir une vision politique en Algérie. Il s’agit de Louisa Hanoune, chef du PT et Ali Benhadj. El Mouhtarem

http://wikileaks.org/cable/2008/01/08ALGIERS97.html

Une journaliste de Radio Algérie Internationale veut interviewer Bachir Boumaaza, deux ans après sa mort !

boumaza.jpgUne histoire drôle et triste est arrivée à la Radio Algérie Internationale… Une journaliste s’est mis dans l’idée de faire un entretien à Bachir Boumaza, ancien président du Conseil de la nation, à l’occasion du 20 août…Elle a donc appelé chez lui et elle est tombée sur la veuve… Elle lui a demandé à parler à Bachir Boumaza.

La dame a du, la pauvre, être secouée: elle lui a dit: vous plaisantez ! Mais elle était sérieuse ! La fille de Bachir Boumaza quand elle a appris la chose, les a appelé pour leur passer un savon. Ils ne savaient pas quoi faire à la radio. Bachir Boumaza est mort le 6 novembre 2009. El Mouhtarem

Lors d’une table ronde organisée par le FFS: La presse passée au crible

photo.jpgLa situation de la presse algérienne est peu reluisante. Prise entre l’enclume du pouvoir et le marteau du «trabendisme» qui gangrène le secteur depuis quelques années déjà, elle sombre dans une régression sans précédent. 

Ce constat a été établi par des journalistes et des spécialistes des médias lors d’une table ronde sur le thème «La presse algérienne : état des lieux et perspectives», organisée, jeudi soir, par le Front des forces socialistes (FFS).

(Lire la suite)

L’APS censure le FFS

Dans son compte-rendu de la table ronde organisée hier par le FFS sur « la presse algérienne: état des lieux et perspectives », l’Agence officielle APS n’a pas jugé utile de citer le nom de l’organisateur, c’est-à-dire le FFS. Rien ne peut expliquer cette censure. 

Dépêche de l’APS

« La mise en place d’organes régulant la scène médiatique nationale a été vivement soulignée lors d’une table ronde organisée jeudi soir à Alger par des professionnels du secteur. « Il est impératif de mettre en place des instances de régulation de la presse nationale qui demeure dans un état pitoyable du point de vue éthique et organisationnel », a indiqué M. Amar Belhimer, journaliste et docteur en droit, lors de cette rencontre sur le thème « La presse algérienne : état des lieux et perspectives ».  

M. Belhimer a suggéré, à ce propos, la restauration des deux autorités de régulation (le Conseil supérieur de l’information et le Conseil supérieur de l’audiovisuel) créées dans le cadre de la loi 90-07 portant code de l’information et dissous en 1992. Arborant, dans ce sens, un document intitulé « Baromètre africain des médias» évaluant la situation de la presse algérienne, il a dressé un bilan négatif de cette presse en matière d’éthique et de déontologie et d’exactitude et d’impartialité dans le traitement de l’information.

Il a estimé qu’à cause d’une formation professionnelle « généralement insuffisante », les normes techniques n’étaient pas toujours respectées et le traitement des événements était largement superficiel. Dans certains cas, a-t-il dit, les journaux se contentent de l’information qui leur ait fourni sans mener leur propre enquête.  Il a relevé que l’autocensure à tous les échelons d’une rédaction était   devenue, à la longue, une pratique courante, notant que les médias privés faisaient   attention aux gros annonceurs. A côté de l’autocensure, a-t-il ajouté, « les propriétaires des médias empiètent sur l’indépendance des journalistes ». 

De son côté, M. Ali Djerri, ancien directeur du quotidien El Khabar, a plaidé, lui aussi pour la création d’instances régulant le secteur, relevant une saturation du marché de la presse par la création de nouveaux titres « au mépris de capacités d’absorption du secteur ». Il a indiqué que le secteur de la presse écrite est en nette recul en   matière d’organisation et de formation des journalistes, notant l’absence presque systématique de couverture sociale et la faiblesse des moyens de travail. 

M. Djerri a expliqué, par ailleurs,que l’accès à l’information publique est « théoriquement libre, mais, a-t-il dit, dans la pratique elle n’est pas organisée et est difficile »

Représailles et pressions multiples à la chaîne Amazighe

amazigh.jpgLe directeur de TV Tamazight se livre au jeu dangereux du fractionnement ethnique. Des animateurs et des producteurs radio apportent de nouveaux témoignages. «Le pouvoir a placé un anti-amazigh à la tête de la chaîne amazighe.»

La situation au sein de TV Tamazight a presque atteint le seuil du pourrissement depuis que des journalistes et animateurs de la chaîne IV ont osé dénoncer courageusement et publiquement les agissements de leur directeur. Les représailles et les pressions multiples continuent de s’abattre sur eux alors que la commission d’enquête interne, diligentée par le ministère de tutelle, vient à peine d’achever l’audition de tout le personnel de la chaîne.

(Lire la suite)

Décès du camarade NACER HENNICHE

haniche.jpgLa famille FFS DE BOUIRA est en deuil. Notre camarade NACER HENNICHE militant de la section de Bouira est décédé dans la matinée de lundi suite à une longue maladie. Agé de 48 ans et père de 3 enfants, Nacer était enseignant au secondaire et correspondant du quotidien La tribune.Nacer a travaillé dans la presse écrite pendant plusieurs années. Il avait rejoint les rangs du Front des Forces Socialistes en 1990.

Tu resteras à jamais dans nos coeurs et nos pensées. Sache que ta présence est intense dans nos mémoires. La mort sépare les êtres, mais jamais les âmes et chacun de nous garde dans son for intérieur ces souvenirs impérissables comme une lumière qui illumine nos coeurs et guide nos pensées.

Par cette pensée, nous militants de la fédération FFS de Bouira, nous te rendons hommage et prions pour ton repos. Repose en paix cher frère et camarade NACER.

La fédération de Bouira

Boycottons les productions « El Hadj Lakhdar » !!

elhadjlakhdar.jpgJe voudrai demander à tous mes amis de m’aider à dénoncer un acte qu’on ne peut qualifier que de criminel. Lorsque mon défunt frère était dans un coma qui nécessitait son hospitalisation en réanimation, et en arrivant à l’hôpital de Kouba où il devait être admis, il est resté pendant plus de vingt minutes sur le brancard dans le couloir du pavillon des urgences. Devinez pourquoi la salle de réanimation était inaccessible ? ON TOURNAIT «MOUSTACHFA EL HADJ LAKHDAR » !!! Eh ben oui, et ce tournage a duré s’est prolongé jusqu’à 22h, et des dizaines, voir des centaines de malades n’étaient pas pris en charge !! Cela s’est passé le lundi 11 juillet 2011, et beaucoup de personnes peuvent témoigner ! S’il vous plait mobilisons-nous pour que de telles pratiques disparaissent, Boycottons « El Hadj Lakhdar » et toutes les débilités qu’il produit. Pour le moment je ne suis pas en mesure de réfléchir à une façon de faire, et je compte sur votre aide. Par Djaouida. H

Tout le monde sait que ce médiocre Hadj Lakhdar est une création de Hamraoui Habib Chawki. El Mouhtarem

Nadia Kerboua incarcérée à la maison d’arrêt d’El Harrach

location.jpgComparaissant hier devant le procureur près le tribunal correctionnel de Sidi M’hamed (Alger), Nadia Kerboua, l’ex journaluste du quotidien le Matin, a été incarcérée à la maison d’arrêt d’El Harrach, consommant ainsi le mandat d’arrêt émis à son encontre depuis 2006 par le même tribunal. 

Selon El Watan, son procès est programmé pour lundi prochain. Selon son avocat « cette affaire est liée à une location de véhicule effectuée au nom du quotidien le Matin et restitué avec 10 jours de retard. L’action judiciaire avait été intentée par le propriétaire au nom de ma mandante. Ce qui lui a valu une accusation d’abus de confiance donnant lieu à une condamnation par contumace de 3 ans de prison ferme assortie d’un mandat d’arrêt. A défaut d’attaquer le journal le Matin disparu à cette époque, c’est ma cliente qui a payé les frais».

12345...40

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER