Archive pour 'Répression en Algérie'

Tizi Ouzou : Dix nouvelles brigades de gendarmerie

guermahmassinissa2.gifUne dizaine de brigades de gendarmerie  seront ouvertes dans les localités du nord et de l’est de la wilaya de Tizi Ouzou. Ces nouvelles structures viendront s’ajouter aux 47 en cours de réalisation et qui devraient être réceptionnées avant la fin de l’année 2012, rapporte El Watan.

Arrestation de Omar Dehbi à l’aéroport d’Alger

omar.jpgOmar Dehbi a été arrêté aujourd’hui vendredi à son arrivée à l’aéroport d’Alger. Ce citoyen Américain d’origine algérienne avait été arrêté à Barcelone le 28 septembre 2010 par la police espagnole. Il a été libéré le 30 septembre par la justice espagnole après avoir été blanchi de l’accusation de soutien au terrorisme. Dans une déclaration rendue publique fin septembre, son père Abdelkader Dehbi, a expliqué que son fils a échangé, sur le marché informel de devises dont tout le monde connait l’existence à Alger, l’équivalent de 60.000 Euros en Dinars pour les transférer sur Barcelone, somme en réalité destinée à compléter l’achat d’un engin des TP acquis en Europe. “Opération de change effectuée par l’intermédiaire du nommé Tewfik MAZZI, connu sur la place d’Alger et qui a eu récemment des démêlés avec la Justice Espagnole”. El Mouhtarem

Un policier tue un jeune à Bab El Oued

hamel.jpgLe quartier de Diar El Kaf, à Bab El Oued, dans le centre d’Alger, est plongé dans le deuil depuis mercredi, suite à la mort d’un jeune adolescent de 17 ans tué d’ une balle à la tête tirée par un policier. Transféré à l’hôpital Maillot, il a succombé à ses blessures vers 18h45. Contactée,
la DGSN a affirmé que «l’adolescent ne faisait pas partie du groupe des agresseurs et n’était pas impliqué dans l’agression signalée». Quant aux policiers concernés au nombre de trois, «ils sont en garde à vue» a-t-on indiqué à
la DGSN, rapporte El Watan.

L’AÏD en prison , loin de sa famille et de ses enfants, c’est un scandale

hadj.jpgUn militant de la lutte contre la corruption. Une provocation ? de qui ? Comment peut-on être aussi sadique ?
Honte au juge qui l’a envoyé à Serkadji
Honte aux commanditaires
Quand on pense que dans ce pays on a même coupé la tête des moines et mis en prison des non jeûneurs.
Jusqu’à quand allons nous supporter cette démence du régime ?

Djilali Hadjadj incarcéré à Serkadji

hadj.jpgLe président de l’Association algérienne de lutte contre la corruption (AACC), Djilali Hadjadj sera détenu à la prison de Serkadji jusqu’à lundi, date du procès à l’issue duquel il connaîtra le sort que lui réservera la justice. Selon Le Soir, c’est mercredi en début de soirée que la date du procès a été fixée. Les avocats avaient, dans la journée, introduit une demande en opposition du jugement par lequel notre confrère avait été condamné en son absence. Auparavant et durant la matinée, il avait été présenté devant le procureur de la République du tribunal de Sidi M’hamed.

L’organisme de l’ONU contre la corruption exige la libération de Hadjadj

hadj.jpgLa Coalition des organisations de lutte contre la corruption des Nations Unies, l’ UNCAC (plus de 200 organisations de la société civile de plus de 60 pays) exige la libération de Djilali hadjadj. Le communiqué rappelle que l’association présidée par Hadjadj (l’Aacc) est membre de l’Uncac et souligne que celui-ci, «un défenseur hors-pair de la lutte contre la corruption a récemment publié plusieurs articles attaquant à la fois le Président algérien et la nouvelle officine anti-corruption créée le mois dernier».

(Lire la suite)

ALGERIE – Un journaliste et militant anti-corruption arrêté

rsf.jpgwww.rsf.org

Collaborateur du Soir d’Algérie et militant anti-corruption, Djilali Hadjadj, a été arrêté le 5 septembre au soir à l’aéroport Mohamed Boudiaf de Constantine, alors qu’il s’apprêtait à embarquer pour Marseille. Il a été transféré au commissariat central de Constantine pour interrogatoire, avant d’être présenté devant le procureur de la République le lendemain. Il a été transféré le 7 septembre à Alger. Après avoir passé la nuit à Boumerdes (60 km à l’est d’Alger), Djilali Hadjadj devrait être présenté aujourd’hui au tribunal Sidi M’Hamed d’Alger.

Cette arrestation fait suite à la plainte déposée par la Direction générale de la Caisse nationale d’assurance santé (CNAS). « Dans cette affaire, il s’agit en fait, de trois certificats médicaux que Djilali Hadjadj a, en sa qualité de médecin, délivrés à une patiente, laquelle se trouve être son épouse », a déclaré son avocat, Me Smaïn Chamma, dans une interview au Soir d’Algérie, le 7 septembre 2010.

(Lire la suite)

Depuis quand notre justice sest autosaisie ?

belaiz.jpg«Il n’y a pas eu de plainte du ministère du Travail, ni de
la CNAS, son ancien employeur, mais une auto-saisine du parquet de Sidi M’hamed », a écrit El Watan à propos de l’arrestation de Djilali Hadjadj à l’aéroport de Constantine. Accusé de «faux et usage de faux» liée à des «prescriptions d’ordonnance et d’arrêt de travail pour son épouse» qu’il aurait signées sans en avoir la qualité, Djilali Hadjadj avait été arrêté suite à un mandat d’arrêt lancé à son encontre par le juge d’instruction de la troisième chambre près le tribunal de Sidi M’hamed, près la cour d’Alger, le 17 février 2010. Il est tout de même curieux de savoir pourquoi notre chère justice «indépendante» ne s’autosaisi pas lorsqu’il s’agit de toutes ces affaires de corruption qui défraient la chronique !  El Mouhtarem

 

Transparency International préoccupée par la sécurité de Djilali Hadjadj

ti.jpgDans un communiqué rendu public hier, Transparency International (TI) a invité le gouvernement algérien à assurer la sécurité du militant anti-corruption, Djilali Hadjadj, suite à sa récente arrestation, et à respecter le code de la procédure pénale. «Même si une organisation locale des droits de l’Homme a confirmé que Hadjadj était en contact avec son épouse et son avocat, T.I est inquiet pour sa sécurité et sa santé», souligne le communiqué. Transparency International a rappelé que pendant des années, Hadjadj a travaillé pour prévenir et enrayer la corruption en Algérie, avec une position critique mais constructive. El Mouhtarem

Alger: 500 caméras infrarouge installées

camera.jpgSelon Le Jour, durant ce ramadhan, les services de sécurité ont installé dans certains quartiers d’Alger plusieurs caméras de télésurveillance infrarouge de dernière génération, capables de décrypter les lieux à une portée de 4 kilomètres et ce, même durant la nuit, ce qui porte aujourd’hui le nombre des caméras installées à Alger à 500. 

1234

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER