Archive pour 'Tunisie-Révolte'

En Algérie, le baton..nier ne veut pas défendre les émeutiers

avocatstnisiens.jpg

Photo: Tunis

Les résidences de la famille de l’épouse de Ben Ali Trabelsi à Tunis mises à sac

Vindicte populaire à Gammarth, banlieue résidentielle chic du nord de Tunis. Depuis le début d’après-midi, plusieurs centaines d’émeutiers s’en prennent aux domiciles de la famille Trabelsi, du nom de Leïla Trabelsi, le femme du chef de l’Etat tunisien.
Armés d’une liste de noms, ces émeutiers, âgés de 16 à 17 ans, font le tour des résidences de cette banlieue résidentielle chic du nord de Tunis, proche du palais de Carthage, et attaquent systématiquement les maisons qui appartiennent à la famille Trabelsi, délaissant les autres, y compris de plus luxueuses encore.

« UNE MISE A SAC ORGANISÉE »

« C’est une mise à sac organisée. Les insurgés font sortir les habitants des maisons, sortent la Mercedes du garage, pillent, saccagent, puis mettent le feu, témoigne un journaliste tunisien qui préfère garder l’anonymat. Je n’ai jamais vu de telles scènes, » décrit un journaliste tunisien, qui préfère garder l’anonymat. A 15h45, les émeutiers en étaient au saccage de leur quatrième maison. A chaque fois, il s’agit de propriétés de neveux de la présidente, haïe en Tunisie, car son nom symbolise l’accaparement des richesses du pays et la corruption. Le Monde

Tunisie: Ben Ali limoge le gouvernement, législatives anticipées

Le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a décidé vendredi de limoger son gouvernement et d’appeler à des législatives anticipées dans six mois, a annoncé le Premier ministre Mohammed Ghannouchi. Ghannouchi, cité par l’agence officielle TAP, a indiqué que le président Ben Ali a décidé « dans le cadre de mesures (d’apaisement) annoncées jeudi, de limoger le gouvernement et d’appeler à des élections législatives anticipées dans six mois ». Il a ajouté avoir été chargé de former le nouveau gouvernement. AFP

« Tounes Hourra wa ben Ali A’la Barra », scande le peuple Tunisien !

tunisie.jpgKhoukoum Samy pour « Algérie Politique »

C’est un Président à la mine livide que nous avons vu hier à la Télévision. Au-delà de la forme, c’est sur le fond que Ben Ali avoue presque inconsciemment sa culpabilité, qu’il avait du mal à cacher et à édulcorer tout au long de son discours. Malgré cela, la rue Tunisienne n’abdique pas. Ne veut rien savoir, ni entendre, ni comprendre, ni analyser et rien de rien, à part : «Tunisie libre, Ben Ali dehors» !

Comme si le peuple voulait lui dire et pour la dernière fois : trop tard ! 23 ans de dictature sans merci. Sans avoir jamais écouté la Tunisie profonde loin des mosaïques touristiques réservées à l’élite et à une minorité qui ne finit pas de s’engraisser sur le dos de millions livrés à leur propre sort . Ça faisait longtemps que Ben Ali devait prêter attention à son peuple en mal de liberté (de la presse, d’opinion…etc.).

Aujourd’hui, à travers tous les recoins du pays – de la Tunisie Verte – des gens ne cessent de scander non sans émotion : « Vive la Tunisie libre ! ». A l’image de ce jeune homme de 36 ans complètement en larmes et visiblement très ému qui déclare (à une journaliste de Bfm tv) : « j’ai des larmes aux yeux, car c’est la première fois que je me sens vraiment libre chez moi dans mon pays » !

Des images et des témoignages qui nous laissent de marbre de fascination et d’émotions devant ces joies qui retentissent à travers tout le pays. Le peuple Tunisien qui vient de rentrer dans l’histoire par la Grande porte.
C’est beau, magique, fantastique plus de mots pour décrire cette joie immense arraché dans la douleur.

Aujourd’hui, ou peut-être demain, Ben Ali, devra endosser la responsabilité de tous les assassinats commis contre des civils innocents. Dont le seul tord est d’avoir crié sa colère après 23 ans de compression totalitaire et policière.
Avouer en direct à la télévision qu’il a été induit en erreur par certains de ces faucons ne l’exonère pas en tant que Président. Il est (ou bientôt aura été !) le Premier Magistrat du pays et donc premier responsable de chaque vie de ces citoyens !
Tenez bon frères tunisiens !
Vous donnez un exemple au monde entier que nos peuples du Maghreb et du monde arabe n’ont qu’une seule faim : la liberté et le droit d’exprimer sa pensée, sa colère, et son ressentiment comme bon il lui semble en 2011 !
Ne lâchez rien face à ce dictateur d’un autre âge !
Le peuple Tunisien est plus civilisé que cette horde sauvage et sanguinaire autour de Ben Ali.
Vive La Tunisie Libre gloire à son peuple !
Et que ce vent de liberté arrachée par le sang puisse souffler sur tous les pays du Maghreb et chez nous en Algérie!

On nous sort Al-Qaïda pour casser le mouvement de résistance en Tunisie

zineelabidinebenali.jpgEncore une fois, on nous sort Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) pour casser le mouvement de résistance en Tunisie. Selon le service américain de surveillance des sites islamistes,  Aqmi a appelé les manifestants à étendre leurs mouvements en Tunisie et en Algérie, afin de renverser les pouvoirs en place et instaurer la charia. « Le chef d’Aqmi, Abou Moussab Abdel Wadoud, suggère aux contestataires tunisiens, qui manifestent depuis un mois, « de nous envoyer leurs fils afin qu’ils reçoivent un entraînement militaire », a rapporté SITE. El Mouhtarem

Tunisie: Hammamet livrée aux pilleurs

Les violences gagnent les secteurs touristiques prisés par les touristes occidentaux. Ainsi, la station balnéaire de Hammamet était livrée aux pilleurs jeudi en fin d’après-midi, selon des journalistes de l’AFP arrivés dans cette cité située à 60 km au sud de Tunis. Un poste de police, une permanence du parti au pouvoir ont été détruits ainsi que des résidences cossues, dont l’une appartiendrait, selon des habitants, à un proche du chef de l’Etat.

Tunisie : le bilan s’alourdit à 66 morts

zineelabidinebenali.jpgLa Fédération internationale des ligues de droits de l’homme fait mention de 8 personnes tuées dans la nuit de mercredi à jeudi à Tunis, malgré le couvre-feu instauré par les autorités.

 Un couvre-feu a été instauré mercredi de 20h à 5h30 dans la capitale et sa banlieue après des troubles dans « certains quartiers » de Tunis, où l’armée était déployée.

(Lire la suite)

Tunisie: Ben Ali limoge le ministre de l’Intérieur

beaili.jpgLe premier ministre tunisien, Mohamed Ghannouchi, a annoncé, mercredi 12 janvier au cours d’une conférence de presse, le limogeage du ministre de l’intérieur, Rafik Hadj Kacem, alors que des émeutes sociales qui secouent le pays depuis quatre semaines. Le président tunisien Zine El-Abidine Ben Ali a par ailleurs ordonné une enquête sur des actes de corruption présumée concernant des responsables publics, a ajouté Ghannouchi.

Ben Ali a également ordonné la libération de toutes les personnes détenues depuis le début des troubles en Tunisie. Un mouvement de contestation sans précédent au cours des 23 années au pouvoir de Ben Ali dure depuis près d’un mois en Tunisie. L’agitation a gagné mardi soir la capitale, Tunis. Le Monde

L’art de manipuler les lois au service de la terreur du régime Tunisien !

zineelabidinebenali.jpgPar Khoukoum Samy 

 

Évoquer des ‘‘spécificités’’ historiques, culturelles ou sociologiques propres à chaque pays est souvent l’argument utilisé par les « élites binpensan tes » à l’encontre de toute opposition politique réclamant un État de Droit.  

 

Voici un échantillon de textes de « lois » sans foi et on ne peut plus dévastatrices pour légitimer la terreur au grand dam d’un peuple frère.   

 

Il s’agit de la loi tunisienne n°69-4 du 24 janvier 1969 sur l’usage d’armes par les agents de sureté.

 

 

(Lire la suite)

URGENT: Ben Ali massacre son peuple, plus de 50 morts en Tunisie

boutef1.jpgDe violents affrontements se sont poursuivis entre la nuit de samedi et ce dimanche matin ayant entrainé plus de 50 morts dans les villes de Thala (16), Kasserine (22), Meknassi (2), Feriana (1) et Reguab (8).
Les forces spéciales et des milices parallèles (escadrons de la mort) ont utilisé des balles réelles pour venir à bout des manifestations qui ont duré jusqu’à l’aube de la matinée d’aujourd’hui. Des témoins sur place ont qualifié ce qui s’est passé de « massacre des civils. ». Les forces spéciales ont tiré sur les cortèges funèbres et empêché les cérémonies d’ensevelissements.

 

(Lire la suite)

1...45678

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER