Le FFS se dote d’un blog

Le Front des Forces Socialistes semble décidé à avoir ses propres moyens d’information au moment où les gouvernants continuent de verrouiller les médias lourds et maintiennent la pression sur les journaux privés. Après avoir (re) lancé son propre journal Repères, il se dote, depuis quelques semaines, d’un blog qui lui permet une large diffusion de l’information et surtout de créer une dynamique communicationnelle avec la société.
El Watan du 11 juiin 2007.

NB. Je remercie les amis d’El Watan pour l’attention qu’ils ont accordé à ce blog. Je précise seulement que cet espace n’est pas un blog officiel du FFS.
Le site officiel du FFS: www.ffs-dz.com

Il serait le «Monsieur Maghreb» du staff diplomatique de Sarkozy, un ancien de la chancellerie de Hydra à l’Elysée

boillon.jpgNicolas Sarkozy peaufine, petit à petit, sa super-structure diplomatique. Celle qui, autour de l’ambassadeur Jean-David Lévitte, aura vocation à nourrir ses idées «étrangères» et l’accompagner sur le terrain international. Dernière touche en date, l’arrivée d’un connaisseur de l’Algérie et du monde arabe au sein du staff. Boris Boillon vient de s’installer au 2, rue de l’Elysée, là où officiait, depuis quatre mandats présidentiels, les «sherpas» et les cellules africaines de François Mitterrand et de Jacques Chirac. Effective depuis le 6 juin, la nomination a été confirmée par le Journal officiel hexagonal.

 

Champ de prédilection oblige, Boris Boillon est appelé à servir le chef de l’Etat sur les dossiers Maghreb et du monde arabe. Un secteur géographique large et important qui devrait en faire, sous l’autorité de Lévitte, le «Monsieur Maghreb» de Nicolas Sarkozy.

 

A l’Elysée, Boris Boillon se voit assigner un domaine de compétences dont il est doublement habitué. Diplomate de carrière et de vocation, c’est, d’abord, ès qualité qu’il prend place au sein de l’équipe de Jean-David Lévitte. Et c’est en coutumier des sujets maghrébins et arabes qu’il s’attache, depuis une petite semaine, à préparer les dossiers dont aura besoin le successeur de Jacques Chirac durant son quinquennat.

 

«Maghrébin» et «Arabe» – il ferait partie des arabophones de la diplomatie française -, le conseiller est un familier de l’Algérie. Voici à peine quatre ans, il était en poste à la chancellerie du Parc Peltzer à Hydra dans le costume de «conseiller politique». Autrement dit, le «numéro 3» de l’ambassade, derrière l’ambassadeur et le ministre-conseiller.

 

A Alger, Boris Boillon a travaillé pendant le passage de Daniel Bernard (décédé en 2004). Cette période a été marquée par une lune de miel sans précédent entre Paris et Alger depuis l’irruption de la crise algérienne en décembre 1991. Facettes fortes parmi d’autres de ce réchauffement spectaculaire: la visite d’Etat de Jacques Chirac en mars 2003, la première de cette nature d’un chef de l’Elysée depuis 1a signature des Accords d’Evian en 1962, l’approfondissement du dialogue politique comme jamais auparavant, la normalisation de la relation aérienne bilatérale, etc.

 

Avec cette nomination, Nicolas Sarkozy dispose, sur place à l’Elysée, d’un fin connaisseur du Maghreb et du monde arabe. Un diplomate qui, pour en avoir parcouru les pages, est un connaisseur du dossier franco-algérien et de son cheminement ces dernières années. A Bruxelles, où il a également fait un passage, il s’est investi sur le dossier Euromed et le processus de Barcelone.

 

Conseiller des affaires étrangères, Boillon a servi comme ex-collaborateur de Michel Barnier au ministère délégué des Affaires européennes. Il a ensuite rejoint Nicolas Sarkozy et le ministère de l’Intérieur comme chargé de la coopération internationale. A la nomination de David Martinon, autre diplomate connaisseur du Maghreb, à la direction de campagne du candidat UMP, il devient, au soir de la législature, le conseiller diplomatique de Sarkozy. Avant de le suivre à l’Elysée.

350.000 Algériens vivent en situation irrégulière en France !

affiche13mai.jpgL’ambassadeur de France en Algérie, Bernard Bajolet, a révélé, dimanche soir, devant les directeurs de journaux algériens, que 350.000 Algériens se retrouvent, actuellement, en situation irrégulière sur les territoires français. « Leur place n’est pas en France », a affirmé M. Bajolet.
Le diplomate français a déclaré que ses services ont délivré 34.000 visas d’entrée en France en 2006. Par ailleurs, M. Bajolet a affirmé que l’étude des demandes de visa se fera en Algérie à partir de l’année 2008.

Emeutes à Baraki, «Ne touchez pas à nos espaces verts»

14 personnes ont été arrêtées jeudi à la suite des émeutes qui ont éclaté à la cité des 2004-Logements de Baraki. Ces habitants sont prêts à tout pour garder leurs espaces verts. «C’est vers 20h 30 que tout a basculé, raconte un habitant de la cité des 2004-Logements de Baraki. Juste après la prière du maghreb, les habitants de la cité se sont rassemblés à l’endroit du litige, excédés par le mépris qu’ils ont rencontré de la part des responsables de la daïra de Baraki.» Les choses sont allées vite, un conteneur utilisé comme dépôt par l’entrepreneur chargé des travaux a été brûlé, le matériel saccagé, un câble électrique de haute tension touché occasionnant une interruption momentanée de l’alimentation en électricité. Des policiers ont été dépêchés sur les lieux. «On nous a envoyé les policiers que nous voyons d’habitude à la sortie des stades.» Des échauffourées ont éclaté et ne se sont arrêtées que très tard, vers minuit ou une heure du matin. Suite à cela, 14 jeunes ont été arrêtés et devraient comparaître ce samedi devant la cour d’El-Harrach. Les habitants menacent de recourir encore une fois à l’émeute si les jeunes ne sont pas relâchés. L’affaire remonte à quelques jours et l’objet du litige un espace vert. Les responsables de l’APC ont décidé de construire sur cet espace des kiosques multiservices. «Nous savons que l’APC a eu une rentrée d’argent, mais au lieu de s’enquérir des nombreux besoins de la cité, laquelle nécessite l’assainissement des caves, la réfection des immeubles et la clôture, les responsables n’ont rien trouvé de mieux que de saccager notre espace vert pour en faire des locaux commerciaux, ce que nous refusons.» Préalablement à cet excès de colère, les résidents de la cité des 2004-Logements avaient, selon notre interlocuteur, déposé une plainte au tribunal et obtenu l’assurance de la part des responsables dont le wali-délégué de Baraki que rien ne se fera avant que la justice ne rende son verdict sur cette affaire. Mais sur le terrain, les travaux ont débuté. Les engins ont commencé à creuser donnant aux habitants de la cité le sentiment de mépris et d’indifférence affiché à leur égard.

S.A.

Au moment où la France les expulse, la Hollande régularisera 30.000 sans-papiers !

Le Parlement néerlandais votera mardi prochain une mesure visant la régularisation de la situation d’environ 30.000 immigrés en situation illégale.

La mesure, qui devrait être adoptée par les trois partis de la coalition au pouvoir, les chrétiens-démocrates (CDA), les travaillistes (PvdA) et le parti chrétien (CU), bénéficie du soutien du plus grand parti d’opposition, le SP (extrême-gauche), et des Verts, indique-t-on de source parlementaire.

Surnommée « amnistie générale », cette initiative prévoit que tout demandeur d’asile arrivé avant 2001 aux Pays-Bas obtienne un titre de séjour ainsi que sa famille si elle l’a rejoint avant le 13 décembre 2006.

Les criminels de guerre et les personnes condamnées à au moins un mois de prison ferme ne sont pas éligibles à bénéficier de cette initiative.

Les nostalgiques de l’OAS interdits de manifester

oas.gifLe préfet des Pyrénées-Orientales (France) a interdit «pour risque sérieux et grave troubles à l’ordre public» tout rassemblement, jeudi, autour ou dans le cimetière du Haut-Vernet (nord de Perpignan), où devaient se dérouler un hommage à des nostalgiques de l’ex-organisation terroriste OAS et une contre-manifestation. De nombreuses associations, dont l’Association française pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS, la Ligue des droits de l’Homme, le Mrap, mais aussi d’autres organisations ou particuliers, avaient «lancé des appels publics à manifester sur le site (…) et ont annoncé vouloir s’opposer par tous les moyens à cette manifestation». Ainsi l’association France-Algérie, présidée par Pierre Joxe, a stigmatisé «la multiplication des manifestations à caractère politique glorifiant les actions passées de l’OAS en dénaturant des cérémonies privées». Dans un communiqué rendu public hier, l’association s’est élevée «contre les hommages rendus publiquement à des actes criminels dont le but était la déstabilisation de la République». «L’exaltation politique actuelle de ces faits insulte la mémoire des victimes de l’OAS, leurs familles et leurs amis. Elle trouble l’ordre public. Elle nuit à l’apaisement nécessaire des souffrances que la guerre d’Algérie a engendrées pour toute une génération, français et algériens confondus», souligne par ailleurs l’association France-Algérie.

Bouteflika ne veut pas de Lakhdar Ibrahimi au poste de vice-président !

Selon l’hebdomadaire El Khaber El Ousbouai paraissant aujourd’hui, un accord aurait été trouvé entre Bouteflika et les Généraux influents pour la mise en place d’une feuille de route pour la période de transition prenant en considération l’état de santé du président…La récente visite de Lakhdar Ibrahimi en Algérie, explique l’hebdomadaire, s’inscrit dans ce cadre. Un accord aurait été trouvé pour nommer Ibrahimi au poste de vice-président pour assurer la continuité et éviter les mauvaises surprises. Pour rappel, Ibrahimi a été reçu par le président Bouteflika durant plus d’une heure et l’aurait reçu également en dehors des locaux d’El Mouradia. Selon les sources de l’hebdomadaire, le président Bouteflika s’est revenu sur son accord à la dernière minute ; ce qui a poussé Ibrahimi à repartir, furieux, en direction de New York…
ibrahimi.jpgibrahimi.jpg

Contre l’oubli, contre l’impunité et contre l’injustice.

Rétablir la mémoire des victimes du terrorisme, les honorer. Continuer le combat pour la reconnaissance de la qualité de victime du terrorisme islamiste. Continuer à élever la voix contre l’oubli et l’injustice, de la double trahison du l’Etat Algérien qui refuse aux victimes le droit de mémoire, de vérité, afin de nous permettre d’honorer dignement la mémoire de nos victimes.

Pour que nos mères et nos pères puissent sécher leurs larmes. Pour que nos enfants apprennent le passé tragique qui doit figurer sur les pages de notre Histoire de notre pays, ainsi nous pourrons leur léguer un avenir de paix.

Ces propos, ne réclament ni vengeance ni haine. Il ne s’agit pas d’un appel à la guerre non plus, il s’agit d’une revendication du doit à la justice, base réelle de la paix durable, dont profitera tout citoyen aujourd’hui, maintenant et pour toujours.

Enfin, pour que nos morts reposent en paix, rendons leurs hommages en commémorant leurs mémoires.

Pour la 13ème commémoration de l’assassinat de mon frère Hichem Guenifi à l’âge de 20 ans, et pour qu’elle se déroule dignement, et pour que nous puissions nous recueillir ensemble, pour sa mémoire et exprimer notre indignation contre cette injustice. Retrouvons nous le 06 juin 2007 à 10h 00 du matin au cimetière d’El ALLIA.

Soyons nombreux

Mme Asma Guenifi Tougne
Sœur de Hichem.

La nouvelle HOUKOUMA

belkhadem1.bmpAprès avoir installé Abdelaziz Ziari à la tête de l’APN, Abdelaziz Bouteflika a procédé à la reconduction de Abdelaziz Belkhadem à la tête du gouvernement.

Voici la nouvelle composition du gouvernement:

 

Noureddine Yazid Zerhouni est reconduit au poste de ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales. Il est né en 1937 à Tabarka, en Tunisie , originaire de Tlemcen

 

Soltani Bouguerra est reconduit au poste de ministre d’Etat. Il est né 12 janvier 1954 à Chréa (Wilaya de Tébessa). Il est président du MSP.

 

Mourad Medelci, quitte le minsitère des finances pour s’occuper du ministère des Affaires étrangères en remplacement de Mohamed Bédjaoui. Medelci est né le 30 Avril 1943 à Tlemcen

 

Tayeb Belaïz est reconduit au poste de ministre de la Justice, garde des Sceaux. Il est né 21 août 1948 à M’sirda Maghnia Tlemcen

 

Karim Djoudi quitte le poste de ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé de la réforme financière pour accéder au poste de ministre des Finances en remplacement de mourad Medelci. Djoudi est né le 13 juillet 1958 à Montpellier (France)

 

Chakib Khelil est reconduit au poste de ministre de l’Energie et des Mines. Il est né le 8 Août 1939 à Oujda-Maroc, originaire de Tlemcen.

 

Abdelmalek Sellal est reconduit au poste de ministre des Ressources en eaux. IL est né le 1 août 1948 à Constantine

 

Abdelhamid Temmar est reconduit au de ministre de l’Industrie et de la Promotion des investissements (le poste de l’industrie était occupé par Khedri).Temmar est né le 24 octobre 1938 à Tlemcen

 

El Hachemi Djaaboub est reconduit au poste de ministre du Commerce. Il est né le 5 septembre 1955 à Mila. Il est militant du MSP

 

Bouabdellah Ghlamallah est reconduit au poste de ministre des Affaires religieuses et des Wakfs. Il est né le 14 février 1934 à Rélizane. Il est militant du RND

 

Mohamed Cherif Abbas est reconduit au poste de ministre des Moudjahidine. Il est né le 10 décembre 1936 à Batna.

 

Cherif Rahmani est reconduit au poste de ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement et du Tourisme (le secteur du tourisme était géré auparavant par Noureddine Moussa. Rahmani est né le 16 janvier 1945 à Aïn Ouessara – Djelfa. Militant du RND

 

Mohamed Maghlaoui est reconduit au poste de ministre des Transports. Il est né le 5 mai 1944 à Skikda. Militant du RND

 

Boubekeur Benbouzid est reconduit au poste de ministre de l’Education nationale. Il est né le 20 mars 1954 à Ain Beïda (Oum –El Bouaghi). Militant du RND

 

Saïd Barkat est reconduit au poste de ministre de l’Agriculture et du Développement rural. Il est né le 15 Juin 1948 à Biskra. Militant du FLN

 

Amar Ghoul est reconduit au poste de ministre des Travaux publics. Il est né le 21 Février 1961 à Ain Defla. Militant du MSP

 

Amar Tou est reconduit au poste de ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Il est né le 01 décembre 1945 à M’sirda (Tlemcen). Militant du FLN

 

Khalida Toumi est reconduite au poste de ministre de la Culture. Elle est née en 1958 à Aïn Bessem Bouira

 

Abderrachid Boukerzaza était jusque là ministre délégué auprès du ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, chargé de la ville. Il est nommé ministre de la Communication en remplacement de Hachemi Djiar. Boukerzaza est né le 19 avril 1955 à Chahna (Jijel). Militant du FLN

 

Mustapha Benbada est reconduit au poste de ministre de la Petite et Moyenne entreprise et de l’Artisanat. Il est né le 25 août 1962 à Metlili (Ghardaia). Militant du MSP

 

Rachid Haraoubia est reconduit au poste de ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique est néle 07 décembre 1946 à Taoura (Souk- Ahras). Militant du FLN

 

Boudjemaâ Haïchour est reconduit au poste de ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication. Il est né le 27 février 1948 à Constantine. Militant du FLN

 

Mahmoud Khedri était ministre de l’industrie. Il est nommé ministre des Relations avec le parlement en remplacement de Ziari devenu président de l’APN. Il est né le 20 février 1948 à Ghassira, Batna.

 

El Hadi Khaldi est reconduit au poste de ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels. Il est né le 30 septembre 1956 à Tunis (Tunisie). Originaire d’El OUed.

 

Noureddine Moussa était ministre du tourisme. Il est nommé ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme en rempalcement de Mohamed Nadir Hammimid. Moussa est né le 05 Juin 1956 à Blida

 

Tayeb Louh est reconduit au poste de ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale. IL est né le 17 juillet 1951 à M’sirda Tlemcen. Militant du FLN

 

Djamel Ould Abbès est reconduit au poste de ministre de la Solidarité nationale. Il est né le 24 février 1934 à Tlemcen

 

Smaïl Mimoune est reconduit au poste de ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques. Il est né le 03 juin 1953 à M’sila

 

Hachemi Djiar était ministre de la communication. Il est nommé ministre de la Jeunesse et des Sports en remplacement de Yahia Guidoum,

 

Abdelmalek Guenaïzia est reconduit au poste de ministre délégué auprès du ministre de la Défense nationale,

 

Daho Ould Kablia est reconduit au poste de ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, chargé des Collectivités locales. Il est né le 04 Mai 1933 à Tanger (Maroc) origianire de Tlemcen

 

Abdelkader Messahel est reconduit au poste de ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires maghrébines et africaines. IL est né le 11 juillet 1949 à Tlemcen

 

Nouara Saâdia Djaâffar est reconduite au poste de ministre déléguée auprès du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, chargée de la Famille et de la Condition féminine. Elle est née le 13 février 1950 à Sétif. Militante du RND

 

Fatiha Mentouri, est nouvelle dans le gouvernement est nommée, en remplacement de Karim Djoudi, ministre déléguée auprès du ministre des Finances, chargée de la Réforme financière. Elle est née le 25 janvier 1947 à Constantine.

 

Rachid Benaïssa est reconduit au poste de ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, chargé du Développement rural. IL est né le 25 juin 1949 à Boussaâda (M’sila)

 

Souad Bendjaballah est reconduite au poste de ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, chargée de la Recherche scientifique. Elle est née le 22 mars 1953 à Sétif

 

Par ailleurs et conformément à l’article 78 de la Constitution, M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a nommé M. Ahmed Noui, secrétaire général du Gouvernement.

 

N.B: Dans cette nouvelle équipe: trois ministres sont partis, il s’agit de Mohamed Nadir Hamimid ancien ministre de l’habitat et de l’urbanisme, Yahia Guidoum ancien ministre de la jeunesse et des sports et de Mohamed Bédjaoui, ancien ministre des affaires étrangères.
Les nouveaux? Fatiha Mentouri est nommée à un poste qu’elle avait occupée en 2002.

 

Temmar et Khelil sont restés à leurs postes n’en déplaise à Louiza Hanoune !

 

Il est à signaler que 10 ministres sont de Tlemcen!

Mise en place des commissions du Conseil national du FFS

Au deuxième jour de la session ordinaire du Conseil national du FFS, tenue à Alger, le 31 mai et le 1er juin 2007, les membres du Conseil national ont procédé à la mise en place des commissions statutaires de leur instance et au renouvellement de la Commission nationale de médiation et réglement des conflits. Cette dernière est composée de sept membres élus au vote à bulletin secret. Ainsi, le Conseil national a élu les camarades:
BOUDJEMA SALEM, LASKRI ALI, CHAFAA DJAMEL, DJEBOURI MOHAMED, IDDER AHMED, FERHAT HAMID et BALOUL AZIZ. Ces derniers ont procédé à l’élection du président et du vice-président de la commission. Ainsi, Ferhat Hamid a été élu président et Salem Boudjema vice-président.
La commission de validation du scrutin était composée de Ahmed Ait Cherif, Mohand Larbi Bouguermouh, Hamitouche Hayet et Madjid Lemdani.

1...736737738739740

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER