Archive pour 'Actualités Algérie'

Le gréviste de la faim de Sidi Aich témoigne du soutien du député Chafaa Bouaiche à son combat

J’invite les militants du MAK à regarder cette vidéo-témoignage du gréviste de la faim de Sidi Aich concernant le soutien que lui a apporté le député Chafaa Bouaiche.

Image de prévisualisation YouTube

Le site de désinformation Siwel s’attaque encore une fois au député Chafaa Bouaiche

Le site de désinformation Siwel s'attaque encore une fois au député Chafaa Bouaiche dans Actualités Algérie chafaa-300x267Par BOUSSAD. B

Le site de désinformation Siwel du mouvement d’extrême droite kabyle MAK-GPK (je pèse bien mes mots) s’attaque encore une fois au député FFS, Chafaâ Bouaiche. N’ayant même pas eu le courage de signer de son propre nom, le militant du MAK a distillé sa haine sans apporter aucune information crédible. Cette façon de discréditer les politiques et le Politique en général en Kabylie, nous l’avons déjà vécu pendant la période des Aârchs et il se trouve que se sont toujours les mêmes qui n’hésite pas à fricoter avec les services algériens et qui n’ont jamais accepter de travailler en dehors de la tutelle du régime qui continuent leur oeuvre de destruction de ce qui reste (un grand mot) de la Kabylie d’aujourd’hui.

Les militants sincères, quelles que soit leurs divergences politiques, savent que les partis sont tout aussi à construire qu’à détruire. Aujourd’hui, malheureusement, et en partie grâce aux réseaux sociaux qui donnent à certains l’impression d’être des « révolutionnaires » incontournables dans le paysage politique algérien, tout le monde se permet de jeter de l’opprobre sur tout le monde y compris sur Ait Ahmed qu’on traite de les noms de oiseaux…
Pour Chafâa Bouaiche, c’est drôle de voir que le RCD ne lui a pas pardonné d’avoir quitté leur parti à l’âge de… 17 ans ! Militant actif au sein du comité étudiant de Bgayet, il a été EXCLU de l’université avec un autre camarade à lui par…un militant du RCD, qui travaillait au rectorat à l’époque, sous prétexte qu’ils ont détérioré des biens publics lors d’un mouvement étudiant.
Qu’est-ce qui gène encore le RCD et son dérivé MAK-GPK aujourd’hui? Ils ne disent pas que Chafaâ Bouaiche a ouvert une permanence à Sidi Aich pour accueillir les doléances de la population (l’un des rares à le faire d’ailleurs), qu’il passe son temps entre Alger et sa région pour répondre au nombreuses sollicitations de la population… Non, faut continuer à distiller le discours du pouvoir (qui ne diffère en rien du discours de l’extrême droite française), à savoir que les politiques sont tous pourris et qu’il n’y a que le gouvernement virtuel du GPK avec la haine qu’il distille à longueur de journée qui peut sauver les Kabyles.
Quant au pseudos militants du FFS qui ne montrent leur nez quand le parti est fort et draine les foules au moindre signal, ceux-là le FFS n’as que faire d’eux. Et c’est ce que certains anciens « militants » n’ont pas compris. L’air des grands discours est révolue, l’air où certains étudiants nous gavait à la fac avec des discours appris par coeur, sans aucune substance, mais qui se croient être le centre du monde est REVOLU. Du moins je l’espère pour ce parti.

Rassemblement de soutien à Yacine Zaid, demain, jeudi 04 octobre 2012 à 10h00 devant le ministère de la justice à Alger

Rassemblement de soutien à Yacine Zaid, demain, jeudi 04 octobre 2012 à 10h00 devant le ministère de la justice à Alger dans Actualités Algérie yacine1-300x111Nous, citoyens Algériens, défenseurs des droits de l’Homme et  syndicalistes, nous tenons pour responsable, le système algérien représenté par ses services de sécurité, dans le kidnapping du Syndicaliste autonome et membre de la ligue Algérienne pour la défense des droits de l’Homme Yacine Zaid.

Nous exigeons des tenants du pouvoir Algérien de prendre immédiatement toutes les dispositions nécessaires pour obtenir la libération immédiate de Yacine Zaïd et de cesser définitivement les harcèlements contre les défenseurs des droits de l’Homme.

Celui-ci avait été interpellé par la par la gendarmerie nationale entre Ouargla et Hassi Messaoud (Région du Sud de l’Algérie). Après le contrôle de ces  documents d’identité.

Yacine Zaïd a été interrogé, tabassé froidement, menotté  puis conduit par deux agent des services de secrétés aux bords d’un véhicule non matriculé, de marque Nissan blanc 4×4 pour une destination inconnue.
Quatorze heures après, nous avions su qu’il était à Ouargla, là où il est toujours en détention provisoire.
Yacine Zaid a été incarcéré le lendemain, mardi 02 octobre 2012 à la prison d’Ouargla, sur mandat de dépôt délivré par le procureur auprès du tribunal d’Ouargla.
Le chef d’inculpation retenu contre Yacine est “Outrage et voies de faits, contre agents de l’Ordre, dans l’exercice de leurs fonctions ‘’.

Il ne fait aucun doute que Yacine a été ciblé pour sa défense sans relâche des droits humains et cette grave violation des droits humains et de l’État de droit doit être cessée définitivement par le système Algérien et ses services.
Pour toutes ses raisons, nous appelons à un rassemblement de soutien à Yacine Zaïd, demain, jeudi 04 octobre 2012 devant le ministère de la justice, à partir de 10h00.

Nous seront là pour exiger, la libération immédiate de Yacine et demander le système algérien de cesser immédiatement l’harcèlement et les poursuites judiciaires contre les défenseurs Algériens des droits de l’Homme

PS / Nous vous informons qu’y aura aussi un autre rassemblement, cette fois-ci, devant le siège de l’ONU  à Alger, le même jour à 14h00.

LADDH: Communiqué du bureau de Laghouat

Quelques jours à peine après l’organisation par les forces sécurité représentées par la gendarmerie des journées d’études sur le phénomène du  » coupeurs des routes  » durant lesquelles les intervenants ont unanimement désigné comme cause de ce phénomène les responsables eux mêmes et notamment le directeur de sûreté et le wali. Ces responsables ont déjà prouvé le 10 janvier 2012 qu’ils sont des spécialistes de la répression.

Ces responsables et autres administrateurs et élus ont fermé les portes du dialogue face aux jeunes, la partie dominante dans la société algérienne, qui se noient dans le chômage et la pauvreté. (Lire la suite)

UN ETE A ALGER – http://www.algerie-focus.com/un-ete-a-alger – Un documentaire multimédia – 6 semaines de cinéma live -

Communique de presse

Alger, le 02 juillet 2012

Imaginé par Aurélie Charon et Caroline Gillet avec 

  • Lamine Ammar-Khodja
  • Hassen Ferhani
  • Yanis Koussim
  • Amina Zoubir

Quatre jeunes réalisateurs algériens sont invités à porter un regard documentaire sur leur ville, durant 6 semaines, le temps d’un été, celui des cinquante ans de l’Indépendance de leur pays. 

Chaque semaine, leurs images s’accumulent, pour dessiner un portrait polymorphe d’Alger. Ce n’est plus Alger la blanche, ni Alger la rouge : c’est Alger aujourd’hui.

Un été à Alger / 50 contre 1 par Lamine Ammar-Khodja

En pleine célébration du cinquantenaire de l’Indépendance, on pourrait se demander ce qu’un jeune de vingt-neuf ans, appartenant aux fameux 70% de la population qui a moins de trente ans, peut avoir à dire. La réponse est univoque : tout. À 50 contre 1, qui est-ce qui tient le pari? (Lire la suite)

Tayeb El Houari…

Tayeb El Houari... dans Actualités Algérie tayeb-el-houari

Aït Boumaza sans nouvelles depuis 2 jours

Aït Boumaza sans nouvelles depuis 2 jours dans Actualités Algérie Médéa-224x300Aït Boumaza est un village situé dans la commune de Frikat au sud de la wilaya de Tizi Ouzou. Il culmine à plus de 1 000 mètres d’altitude. Il est totalement coupé du monde depuis deux jours. Il est encerclé par la neige dont l’épaisseur est de 2 mètres. Le village est inaccessible. L’unique route qui y mène est coupée. Les habitants ne donnent plus aucun signe de vie.

Les habitants des villages environnants craignent le pire. Ils n’ont plus aucune nouvelle du village. Ni gaz, ni électricité, ni téléphone. Ils craignent que leurs denrées  alimentaires pour survivre à cette vague de froid et de neige ne soient épuisées. Ils lancent cet appel de détresse pour alerter les autorisées. Le drame risque d’avoir lieu. Diffuser, urgent.

L’écrivain Sansal obtient un prix à la foire du livre de Francfort

M. Sansal, 62 ans, a reçu le prix pour sa critique du régime d’Alger et sa lutte pour « la liberté de parole, de culture et de religion » dans son pays, a déclaré le président de la foire, Gottfried Honnefelder. L’écrivain qui a reçu son prix en présence d’un millier de personnes à la fin de la manifestation annuelle, la plus grande foire du livre du monde, a déclaré qu’une « révolution mondiale » était en cours.

(Lire la suite)

Info: Echange d’expertise entre les Etats-Unis et l’Algérie sur la détection des faux documents de voyage

douane.jpgDans le cadre du programme d’assistance antiterroriste (ATA), deux experts américains MM. Charles Eggleston et Craig Barlow ont dispensé une formation de quatre jours sur «la détection des faux documents de voyage» au profit de 24 inspecteurs des Douanes algériennes. La formation s’est déroulée du 11 au 14 septembre à l’Ecole de Formation, de Fonctionnement et de Recyclage de Ben Aknoun. Cela est la deuxième formation du programme ATA après le renouvèlement d’échanges en 2010, et d’autres programmes devront prendre place l’année prochaine.  Cette série coïncide avec le dixième anniversaire des attentats du 11 Septembre aux Etats-Unis.     

(Lire la suite)

La rapporteuse de l’ONU sur le logement: Un constat accablant

logement.jpgLes conclusions préliminaires de la rapporteuse spéciale des Nations unies sur le logement, Mme Raquel Rolnik, sont très critiques à l’égard de la politique du logement en Algérie. Elle a fait état, au terme de sa mission en Algérie, d’un manque flagrant en matière de transparence dans la gestion du domaine de l’habitat.

«J’ai remarqué un manque de participation et de communication dans la politique du logement promue par le gouvernement. Une politique qui reste opaque et une faiblesse démocratique dans le processus d’élaboration des demandes et des attributions», a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse animée hier à Alger. Mme Rolink affirme avoir constaté que «les diverses institutions participant au processus d’attribution de logements disposent d’une marge de discrétion qui ouvre la voie au clientélisme et à la corruption», rapporte El Watan.

 

12345...60

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER