Archive pour 'Actualités Algérie'

Le Malgache Abdelkrim Hassani n’est plus

hassani.jpgAbdelkrim Hassani est décédé dans la nuit de vendredi à samedi à l’âge de 78 ans à l’hôpital militaire de Aïn Naâdja à la suite d’un accident cérébral, rapporte l’APS. 
Hassani était un officier de l’Armée de libération nationale (ALN). Il fut membre du Ministère de l’Armement et des Liaisons générales (MALG) et s’occupa de la formation des opérateurs radio.  
En 1976, il fut nommé DG de la Fonction publique succédant ainsi à  Abderrahmane Kiouane, avant de devenir dans les années 1990 président de la Confédération des industriels et des producteurs algériens (CIPA).  Le défunt beau-frère de Larbi Ben M’hidi a été enterré aujourd’hui au cimetière d’El Alia.

L’école algérienne…

cartable.jpg

65 médecins spécialistes chinois bientôt en Algérie

medecin.jpgAprès les maçons et les ouvriers, l’Algérie de la IZZA et de la KARAMA version Abdelaziz Bouteflika a décidé de faire appel à des médecins chinois pour soigner les pauvres algériens. Selon le ministre de la Santé, Djamel Ould Abbes, 65 médecins spécialistes chinois, dont des gynécologues, ophtalmologues et chirurgiens, arriveront dimanche prochain en Algérie. La présence de ces médecins spécialistes chinois, qui seront répartis sur sept wilayas, «contribue à développer la coopération entre la Chine et l’Algérie dans le secteur de la santé», a déclaré Ould Abbès. El Mouhtarem

Repas de l’étudiant algérien en 2010 !

plat.jpg

Ces vaches qui ne respectent pas le code de la route

vaches.jpgCes vaches sortent de la ville de CHEKFA Wilaya de JIJEL, le matin et reviennent  le soir. Ici elles n’ont pas respecté le code de la route de M. Abdelaziz Bouteflika, la police se cache un peu plus bas même derrière les vaches pour faire le retrait au conducteur qui ne fait pas le rond point. Un internaute

Université Mohamed Seddik Benyahia (Jijel)

jijel.jpg

Photo (Facebook)

SOS…SOS…SOS

Bonjour, je suis une sinistrée du séisme du 10/10/1980, orpheline à l’âge de 13ans, mes parents, je précise ma mère et mon père, sont décédés tous les deux au sein du CFPA d’El Asnam lors du séisme ou mon père travaillait comme enseignant pendant plusieurs années. Depuis, nous n’avons reçu ni logement ni capital décés ni indemnisation. Que faire ? Si ce n est pas encore trop tard .

Bouteflika mis fin à ses fonctions, Hamel lui confie de nouvelles responsabilités !

hamel.jpgLa presse a annoncé ce matin le retour de l’ex-chef de sûreté de wilaya d’Alger, le commissaire divisionnaire Sebbouh Abou Bakr Seddik, désigné au poste d’inspecteur général de la police à la place du commissaire divisionnaire Lahoualef Mohamed. Liberté rappelle dans son édition d’aujourd’hui que le commissaire divisionnaire Sebbouh a été suspendu suite à une enquête sur une affaire de drogue. 

Selon Le Soir d’Algérie du 19 juillet 2006, l’affaire remonte à juillet 2003, soit deux mois seulement après la révocation de l’ex-chef de la Sûreté de la wilaya d’Alger, du chef de la brigade criminelle et de son adjoint, sur décision du président de la République, lorsque les agents du service de la police des polices ont trouvé 2 kg 500 grammes de kif dans le bureau de l’officier Yassine Oussadit.

(Lire la suite)

Benbouzid: «Le dossier des œuvres sociales est entre les mains du gouvernement»

benbouzid.jpgLe ministre de l’Education nationale, Boubakeur Benbouzid a affirmé à l’APN que le dossier des oeuvres sociales se trouve actuellement au niveau du gouvernement et qu’il ne concerne, en aucun cas, son département. Le responsable du secteur a rappelé que la gestion de l’argent des œuvres sociales a été confiée en 1994 à l’UGTA, de crainte que les militants du parti dissous (FIS) n’utilisent cet argent pour l’achat d’armes. Aujourd’hui, fera remarquer M. Benbouzid, le pluralisme syndical «incite à plus d’ouverture pour que chaque syndicat contribue à la gestion des fonds des œuvres sociales», rapporte El Watan.  

Ould Abbes dégrade Mme Tayati au poste d’administrateur

ouldabbes.jpgLe ministre de la Santé, Djamel Ould Abbés, a décidé de dégrader Mme Tayati, directrice de l’Etablissement public de santé de proximité (EPSP) de Bab El Oued,  au poste d’administrateur après lui avoir tenu tête lors d’une visite «inopinée» au niveau des établissements sanitaires de Bab El Oued. Diplômée de l’Ecole nationale de l’administration (DAS première classe), Mme Tayati était directrice du personnel au niveau du secteur sanitaire de Sidi M’hammed durant plusieurs années. Après le nouveau découpage de 2008, Mme Tayati était désignée au poste de sous-directrice chargée des infrastructures et équipements (ex-économat) au niveau de la clinique Rahmouni Djilali (ex-Les Orangers).

Après son installation, le directeur de la clinique, un médecin généraliste, lui demande de signer un bon de commande pour l’achat d’un logiciel chez un nouveau fournisseur. Mme Tayati refuse de signer le bon de commande si le fournisseur (une connaissance du directeur) ne dépose pas un dossier. La réaction de Mme Tayati provoque l’ire du directeur qui, plus tard, décide de lui retirer la délégation de signature. Il désigne à cette fonction un préparateur en pharmacie qui occupe à ce jour le poste…sans décision.

Mme Tayati décide alors d’ester en justice son directeur. Elle gagne le procès… Quelques semaines avant son départ du ministère de la Santé, Said Barkat nomme Mme Tayati au poste de directrice de l’EPSP de Bab El Oued. Premier jour de son installation, elle exige du SG de la section UGTA du secteur à Bab El Oued de restituer le véhicule de service mis à sa disposition par son prédécesseur. Depuis cette décision, Mme Tayati est devenue la cible des responsables de l’UGTA… Selon notre source, Mme Tayati a dénoncé un réseau de trafic de vignettes. El Mouhtarem

1...34567...60

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER