• Accueil
  • > Algérie Révolte
  • > Les travailleurs de l’Education optent pour une gestion des oeuvres sociales par une commission nationale

Les travailleurs de l’Education optent pour une gestion des oeuvres sociales par une commission nationale

benbouzid.jpgLa gestion des oeuvres sociales du secteur de l’Education nationale sera assurée par une commission nationale et des commissions de wilaya après que 298.534 fonctionnaires du secteur se soient exprimés en faveur de cette modalité, soit 61,87% selon les résultats du scrutin organisé pour trancher cette question.

Selon les résultats annoncés par le ministère de l’Education nationale, 183.950 fonctionnaires du secteur ont choisi une gestion par des commissions d’établissements scolaires, soit 38,13% des votants.19 cas de recours ont été enregistrés et n’ont eu aucune conséquence significative sur le résultat final, selon le communiqué du ministère.

Commentaires

  1. Militant SATEF dit :

    DECLARATION DU SATEF:

    Grace à une procédure électorale franchement tendancieuse et à la « contribution » de deux syndicats, le Ministère de l’éducation a, comme attendu, eu ce qu’il voulait, à savoir :
    • Faire d’un vote des plus anodins un évènement médiatique,
    • Atteindre la rive des vacances scolaires sans grands dégâts,
    • Maintenir un système de gestion empêchant les travailleurs de prendre leur destin en main,
    • Empêtrer deux syndicats dans les rets d’une procédure de gestion qui n’a pas encore dévoilé ses secrets.
    Ainsi, les travailleurs, amenés à voter dans la confusion, auront refusé de s’occuper de leur argent, les deux syndicats « vainqueurs » d’aujourd’hui, auront à assumer, demain, des promesses électorales fantaisistes, et le syndicalisme continuera à trainer le boulet de ces « maudites » œuvres sociales pendant de longues années encore…
    Le SATEF qui lutte depuis 17 ans pour une décentralisation des œuvres sociales, considère avoir fait son devoir de pédagogie, que les travailleurs viennent de voir passer une occasion historique et que le temps ne tardera pas à prouver que ce qui s’est passé n’est qu’une arnaque….
    Comment croire que 09 personnes au niveau national et même au niveau wilayal pourront faire face aux lobbies et autres « vautours » rodant autour d’un pactole se chiffrant en centaines de milliards de centimes annuellement!
    Comment donner du crédit aux promesses électorales quant à la construction d’hôpitaux, l’octroi d’une prime de départ en retraite conséquente, etc… alors que le texte législatif qui définira le champ et les modalités de gestion ainsi que les prérogatives des commissions n’est pas encore promulgué !
    Comment croire ceux qui promettent d’ester en justice les anciens gestionnaires, sachant qu’ils ont accepté que le recensement des avoirs et biens des œuvres sociales soit confié à une commission interministérielle sans la présence d’aucun syndicat !
    Le SATEF considère que le combat pour des œuvres sociales au service exclusif des travailleurs de l’éducation n’est pas terminé et que l’Histoire retient et retiendra les positions et les positionnements de tous les syndicats.
    Le 13 décembre 2011
    P/SATEF, Le Secrétaire général / Med Salem SADALI

  2. SSSA. dit :

    . OUEST PARTIT L ARGENT DES OUVRES SOCIALES . UNE REVENDICATION QUE DOIT EXIGER LE FFS. LE SYNDICAT DU POUVOIR DOIT RENDRE DESCOMPTES

  3. SSSA+ dit :

    kel satef :celui de Aamoura ou Sadali . les deux sont disqualifier .

    lors de congres de bejaia en hommege a hassen bellache. monsieur AZZI a detruit et enterrer le SATEF .DONC QU ON CESSENT DE CRIER LE SATEF QUI EST INEXISTANT SUR LE TERRAIN . UN GRAND SERVICE RENDU AU POUVOIR

  4. Hamdi Houria dit :

    je trouve que c’est une honte de travailler durant 36 ans et percevoir de la par des oeuvre sociales une prime de départ de la somme de 30000 DA

  5. ETUDIANTE dit :

    MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

    ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

    Objet : pour l’ouverture du doctorat LMD conservation de la biodiversité végétale (département de l’environnement)

    Monsieur le MINISTRE,

    UNE MAMAN lance un appel pressant un cri de détresse un SOS à votre hôte bienveillance de bien vouloir prendre notre problème en considération.

    Ma fille âgée de 22ans étudiante en master II «  » biodiversité et écologie végétale »" de l université DJILALI LIABES de( sidi bel Abbes) a suivie ses études avec succès ,major de sa promotion en licence ,major de sa promotion du master I major de sa promotion du master II , ayant eu connaissance de la non ouverture de doctorat présenté par son professeur…. suite de son master au niveau du département de l’environnement, nous vous demandons de prendre les dispositions nécessaires pour lui permettre de poursuivre ses études doctorales à la rentrée universitaire 2012-2013. svp monsieur le MINISTRE aider la a poursuivre ses études ne briser pas son rêve d’ enfance

    Veuillez agréer nos respectueuses salutations

    Fait a sidi bel abbés le 19/06/2012

    N.B : joint à notre lettre, la pétition des étudiants a monsieur le recteur de l université Djilali liabes de sidi bel Abbes

    A monsieur le vice recteur charge de la post graduation

    A monsieur le doyen de la faculté des sciences

    A monsieur le vice doyen charge de la post graduation

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER