Béjaia: Des milliers d’étudiants dans la rue

bejaia.jpgDes milliers d’étudiants de l’université Abderrahmane Mira de Béjaïa ont battu le pavé sur près de 10 kilomètres, hier, dans une marche de protestation qui les a conduits du campus d’Aboudaou vers celui de Targa Ouzemmour. Selon El Watan, les étudiants exigent le maintien du système classique, d’augmenter le nombre de postes au concours de magistère, de permettre l’accès sans condition aux mastères 1 et 2 et de créer une école doctorale pour chaque département.

Les étudiants revendiquent aussi un encadrement de qualité et plus de moyens à même de réduire la surcharge des groupes, dont ceux dépassant la quarantaine d’étudiants forment, avec d’autres, de grosses sections dont certaines sont contraintes de partager des salles de cours par manque d’amphithéâtres. Il est également revendiqué la construction d’un CHU, l’enrichissement de la bibliothèque centrale et l’accès libre et gratuit à l’école d’enseignement intensif de langues. Cette action de rue ponctue un mouvement de grève qui va s’accentuant. Après des arrêts de cours observés par une partie des étudiants, depuis mardi dernier, la grève paralyse complètement le campus d’Aboudaou, qui accueille près de 30 000 étudiants. Ce mouvement tend à toucher aussi le campus de Targa Ouzemmour où les étudiants s’attellent à mettre sur pied leurs comités pédagogiques.                     

Commentaires

  1. mehab dit :

    Votez pour Louasli Mouhoub pour qu’il soit votre recteur et vous allez voir les changements attendus.Il va combattre la bureaucratie dans tous ses genres place a la Fac moderne ou ont accéder a la perfection et un niveau de professionnalisme.
    Merci

  2. Rabia dit :

    Tenez votre bout jusqu’au… bout ! Ne lâchez pas et ne vous laissez pas faire. Il s’agit de votre avenir à vous et de celui de votre pays en entier.
    Parce que le principal objectif de ces gens-là est de faire de vous des diplômés sans aucune consistance et sans connaissances pour qu’ils puissent régner, eux puis leurs enfants formés dans de prestigieuses universités étrangères, sur un peuple de dociles ignorants !
    C’est là que se situe maintenant, à l’instar de vos vrais et valeureux moudjahidines, votre rôle et votre responsabilité vis-à-vis de votre pays. Vous en êtes aujourd’hui le seul espoir !
    Bon courage.

  3. Ajarif dit :

    votre avenir et celui de votre pays est dans la connaissance,la science,la technologie et le savoir qui fait marcher notre civilisation .S’ils vous bourrent les crânes avec des programmes moyen-ageux pour vous abrutir et ne vous donnent pas la chance de maitriser ce savoir ,alors de l’autre côté ils envoyent leurs enfants dans les meilleures universités du monde ,leur but n’est autre que de faire de vous des moutons faciles à garder.
    Faites votre devoir car c’est votre avenir et celui de votre pays qui est en jeu ,Vive le changement ,Vive la révolution ,vive le savoir et la bonne éducation pour tous les enfants de l’Algérie.

  4. azar dit :

    je vous demande de bien vouloir me dire Pkoi vous avez censurer mon point de vue , en ce qui concerne le mouvement social des étudiants de bejaia.Vous parler souvent de la libérté d’éxpression , confisquée par le pouvoir en algerie ,mais vous êtes de la méme famille je pense.

  5. arezki dit :

    logiquement, on attaque le mal à sa racine.
    il est temps de savoir que le veritable combat ne se limite pas à défendre les interets d’une communauté ou d’une corporation quelconques.il est plus que neccessaire de tisser des solidarités et de reflechir a mettre en place un front de lutte et donner une dimension plus large et politique à nos nombreuses revendications jusque la insatisfaites gravement ignorées par ceux qui nous gouvernent.
    il est temps de reconnaitre les vraies raisons et de situer les responsabilités pour orienter nos efforts pour eviter l’epuisement.
    peut importe le problemes il a toujour une solution,sauf celui dont la sources et la raison sont meconnues.
    pas de solution pour des problemes non determinés et sans sources bien definies.
    ce marasme que nous vivont tous est sans nul doute la responsabilite de ceux qui nous ont gouverné et qui nous gouvernent encore.
    le malaise est partout, la crise est plurielle et les probleme sont profonds. ils sont differents serte, mais il ont une seule origine « la mauvaise gouvernance ».
    les memes causes produisent les memmes effets.
    ne restons pas bras croisés mais si on va agir agissons avec brio.
    adoptons un seul slogan, adoptons la methode de lutte collective et intelligente.
    quittons la lutte corporatiste et communautaire pour une lutte commune, la tàche sera plus facile et plus utile.
    « nous revons d’une bonne gouvernance,d’une vie et d’un avenir meilleurs ».
    sans vouloir dire que ce genre de manifestation ne sert en rien les interets des etutiants ni realiser le reve d’un avenir meilleur.
    a bons entendeurs merci.

  6. M'Hend dit :

    Seul un mouvement unitaire, sur une
    « base théorisée », comptant sur une large conjonction des luttes, et convergeant vers un un Front ou Pôle uni et véritablement oppositionnel pourra déboucher sur des perspectives probantes, car capables de faire céder la Junte dictatoriale qu tient d’une main de fer les intérê^ts des Dicideurs
    réels que sont les Généraux, et dont les plus puissants sont les Maitres de la SM-DRS…..

    Bien sur, les agissements, grèves ou
    manifestaztions corporatistes, élitistes ou communautaristes ne dérangent pas les Généraux puisue il y’a division à la base

    Ce dont les Généraux ont peur c’est d’un mouvement genre « décembre 1960″ où ils seraient certainement, une fois le dos au mur, les pousserait à faire usage de toute leur panoblie réprissive qui engendrera des milliers de morts ! La pression intérieure qui impliquera la pression extérieure assurément ! Et ce sera leur défaite, une défaite politique
    totale !

    Mais les Généraux ont sponsorisé des ponce-pilates qui jouent la division totale. Tous ces micros-partis, ces faux opposants, ces pseudo démocrtes , ces vulgaires journaleux plumitifs, ces propagandistes de journaux-tracts tous participent à la division et la dispersion, qui joue en faveur du maintien du Régime dictatorial des Généraux mafieus et verreux, ciminels et sanguinaires,corrompus et corrupteurs!

    La tactique d’isolement de la Kabylie est en voie d’achèvement.Les Généraux la considèrent comme la « tête de la locomotive », protagoniste et précurseure
    de tous les mouvements de contestation, ils ont alors appliqué à font la formule des colons :  » diviser pour régner  » .
    D’où la mise au devant de la scène de tout un artifice fait d’agitateurs politiques séparatistes,régionalistes,divisionistes,évangélistes,pro-sionistes,pro-français,pro-occidentalistes et autres
    « infréquentables » et antipathiques,qui suscitent le rejet et l’exclusion…dont ces éléments sont réellement adeptes .

    Seul un Front ou Pôle véritablement oppositionnel, résolument et farouchement opposé au Régime militaire et son « corollaire obligé » l’Islamisme radical, pourra ébaucher une vraie solution à la crise multidimensionnelle qui frappe l’Algérie, avec pour projet la construction d’un Etat de droit démocratique, social, moderne, laic et
    pluraliste….

    Ce Front ne peut ê^tre porté que par l’Opposition historique, l’opposition oppositionnelle, autour du FFS, MCB, LADDH,les Syndica

  7. toufik dit :

    Je pense que y a certains points non déclaré comme celui de la limitation des missions des agents de sécurité et l’arrêt de leurs intervention au niveaux des blocs et des amphithéâtre.Alors la revendication est un droit mais c’est illégale de condamner ceux qui sont pas avec, et la mise en place un comité au sein de la fac est synonyme d’une syndicalisation des étudiants, alors la meilleur façon de rassembler les étudiants c’est de les convaincre et non de les torturer. Donc j’appèle tout le monde a se calmer et ceux qui sont derrière cette gréve de revoir leurs revendications et la manière dont la gréve été menée.

  8. fatétudiante dit :

    Il faut combattre jusqu’au bout!! à quoi ça sert de nous exiger des conditions pareilles alors qu’à la fin on aura rien en poche ni savoir ni fonction,,,,,,il vaut mieux qu’ils nous laissent tranquil,

  9. Messabih dit :

    L’algerianisation à outrance et exclusif du corps enseignant ,dans les universites,est un probleme conçu par les APPARATCHIKs du systeme ,ministeres et rectorat .
    La posgraduation et entre autre le MLD,et surtout LE MASTER,est un obstacle crée ,et qui a pour finalité d’ecarter ceux qui ne font pas partie du gratin
    bureaucratique et etatique .

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER