• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 10 octobre 2009

Archive pour le 10 octobre, 2009

Iran/ Manifestations post-électorales: 3 personnes condamnées à mort

ranmanifestation20090617254x300.jpgLe régime de Téhéran montre son vrai visage. Après avoir réprimé dans le sang les manifestations citoyennes ayant suivi la dernière élection présidentielle, le régime de Ahmedindjad a condamné aujourd’hui à mort trois personnes qui avaient participé aux manifestations post-élection en juin. « Trois personnes qui comparaissaient (pour leur rôle) dans les incidents post-électoraux ont été condamnés à mort », a annoncé fièrement un porte-parole du ministère de la Justice Zahed Bashiri Rad. El Mouhtarem

Algérie: Le pouvoir illégitime castrera les Algériens tant qu’ils ne décideront pas de s’unir

pinceacastrercollhb.jpgAmmi Said pour « Algérie Politique »

Tout est devenu simple et clair chez nous. Tout cerveau qui pense, toute main qui écrit la vérité, toute langue qui dénonce les agissements de ses fous de l’argent qui ont dilapidé nos richesses, tout coeur qui refuse de soumettre à ses tyrans qui se croient invincibles et immortels et tout pied qui marche droit constituent un danger pour ce système pervers qui a usurpé l’Algérie corps et âme.

Faire taire la vérité est une constante immuable dans leurs actes et leurs paroles. Ils sont convaincus qu’ils sont crées dans l’unique but d’étouffer, de voler et de détruire l’Algérie et son peuple. Pour cela et tant que nous sommes divisés et tant qu’ils ont l’armée, la police, la gendarmerie, des juges, des journalistes, des cadres, des universitaires et des intellectuels sans dignité qui gravitent autour d’eux pour manger, ils continueront à dépecer notre pays, au sens propre et figuré du terme. Ils resteront au pouvoir et ils continueront avec un immense plaisir à nous empêcher de respirer et d’offrir à notre pays ce dont il a et il aura besoin.

(Lire la suite)

Exclusions*de pans entiers dans les pays développés: Exclusions des pays sous-développés

socialexclusion1.jpgAmokrane Nourdine, Boghni pour « Algérie Politique »

J’ai ressorti de ma bibliothèque un livre gardé précieusement et que m’avait envoyé un ami lausannois (SUISSE) intitulé EXCLUSION REALITE MAIS PAS FATALITE. C’est un de ces livres pratiquement tout le temps d’actualité surtout en ces temps de mondialisation sans freins et féroce produisant une non classe bien fournie d’exclus. Mon ami y avait contribué car considérant que même placé à l’autre extrême de la condition humaine par son statut de privilégié, il arrive à l’homme en croisant un désespéré, un exclu, de ressentir une détresse tout à fait comparable à celle produite par l’orgueil et l’amour immodéré de soi-même aboutissant invariablement à l’enfermement et à l’isolement absolu en son propre caractère. Une palette d’auteurs différents ont contribué à cette œuvre.

    

Pour GEORGES AEGLER, industriel dont l’activité est de s’occuper activement du social et des actions en faveur des chômeurs, dans sa contribution, il ne parle pas de ces handicapés (es) marqués par l’infirmité et qui de cet état se trouvent assignés à ce statut d’exclus mais de ces autres exclus QUI N’ONT PAS ACCES AU MARCHE DU TRAVAIL. Ce phénomène de l’exclusion correspond au refoulement du monde du travail. «Les phénomènes de l’exclusion sociale sont les manifestations extrêmes de l’exploitation, renforcée par l’absence totale du respect des droits sociaux les plus élémentaires. »    

(Lire la suite)

A quand une vraie alternance au pouvoir en Algérie ?

bouteflika.jpgMohand Tahar MOHAMMEDI pour « Algérie Politique » 

La grande majorité du peuple algérien s’accorde à dire que l’absence de l’alternance au pouvoir et la longévité du régime Algérien sont devenus des freins au changement, au  développement et à l’évolution de notre pays vers la démocratie.

Malgré le constat d’échec total d’une politique inique et abjecte, le régime continue à insulter la démocratie, et par la  priver le peuple de choisir librement sa représentation politique, car comment expliquer qu’aucun pays au monde, exceptés bien sûr les pays sous développés, où le pouvoir a usé du changement de constitution que pour permettre à UN individu d’un autre âge de briguer un éternel mandat alors que le pays est en récession.

Et l’absence d’alternance, ce pouvoir permanent a engendré un état de désillusion et au recours à la violence comme moyen de résolution des conflits politiques qu’il entreprend systématiquement pour rendre le citoyen dépendant de cette logique sans issue, car l’agérie n’a pas besoin d’un sauveur, mais d’institutions démocratiques dans tous les domaines qui permettent au citoyen de forger son destin et de réaliser ses aspirations démocratiques.

Par ailleurs, au-delà des clivages idéologiques, politiques et ethniques artificiels qui divisent notre pays, la classe politique algérienne devra organiser une ferme protestation, et arracher notre avenir des mains de ceux qui nous ont prouvé qu’ils en étaient totalement indignes à notre situation et par cela permettre à notre peuple de recouvrir à sa souveraineté et préparer le terrain politique à l’alternance au pouvoir d’une manière démocratique qui est l’unique solution pour éviter le chaos et l’anarchie.

Algérie: L’Etat fait de la lutte contre la corruption une arme de dissuasion politique

corruption.jpgMohand pour « Algérie Politique » 

Ce n’est pas le partage qui serait à l’origine de ce dossier c’est plus une tactique, une stratégie. Remarquez qu’à chaque fois qu’on évoque les actions du premier cercle on nous sort un dossier. Le Gouvernement, les institutions ne combattent pas avec les moyens dont ils disposent la corruption et les mauvaises actions. Ils en font une arme de dissuasion politique. Oui en effet il est aisé de faire la liste en un tour de mains de tous les corrompus d’Algérie. Le Gouvernement a les moyens et les accords pris avec les Etats étrangers le permettent. Mais le problème est dans la démarche, l’Etat algérien ne peut pas demander pour un groupe en particulier et se taire sur les autres, nombreux.

Combien sont jugés dans la précipitation comme c’est le cas pour ce secrétaire général du ministère des travaux publics, ils se comptent sur les doigts de la main depuis l’ère Bouteflikienne. Par contre il y a des dizaines de cas avérés qui sont abandonnés dans les cartons. En fait je ne crois pas que Mohamed Bouchama le S.G est un imbécile, il a voulu faire comme tous les autres, pour son malheur il ne fait pas parti du clan fort. S’il était de ce clan, il n’aurait jamais été inquiété. Il faut voir également dans ce dossier un règlement de compte et l’intervention de sous marins étrangers notamment les sociétés espagnoles et françaises qui lorgnent sur les projets d’équipements de l’autoroute Est-Oues et sur d’autres projets futurs.

Mohamed Bouchama n’a pas couvert ses arrières comme les autres. Certains Algériens ont des comptes garnis en Tunisie, d’autres au Maroc, et certains autres en France, dans les Iles britanniques, sans parler de la Suisse où les plus grosses fortes sales sommes sont logées. Il y a comme des malins qui utilisent des prêtes noms, d’autres des sociétés Algériennes, d’autres enfin sont aveuglés par leur pouvoir actuel alors ils abandonnent et ils se remettent à leurs couvertures. Or dans ce milieu , la lâcheté et la traîtrise sont des traits de caractères courants.

(Lire la suite)

Algérie: 28 harraga interceptés vendredi

ledramedesharraga1.jpgVingt-huit Algériens candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés vendredi matin au large des côtes d’Annaba.  Ces harraga sont âgés de 18 à 42 ans et originaires de plusieurs villes d’Algérie.  Ils avaient pris la mer vendredi aux environs de 1H00 (12H00 GMT) à partir d’une plage d’Annaba, en direction des côtes italiennes, ont indiqué les garde-côtes à l’APS. 

Obama: «Je prends la décision du comité Nobel avec surprise et une profonde humilité»

obamabarack2005.jpgBonjour. Eh bien, je ne m’attendais pas à un réveil de ce genre: après que j’ai eu reçu la nouvelle, Malia est entrée me voir et m’a dit: «Papa, tu as gagné le prix Nobel de la paix, et c’est l’anniversaire de Bo !» Puis Sacha a ajouté: «En plus on a un week-end de trois jours qui arrive.» Il est bon d’avoir des enfants qui nous ramènent aux réalités de l’existence.

Je prends la décision du comité Nobel avec surprise et une profonde humilité. Je n’estime pas qu’elle représente une récompense pour mes propres accomplissements mais plutôt l’affirmation du rôle primordial que jouent les États-Unis en faveur des aspirations qui sont les mêmes pour les peuples du monde entier.

Pour être franc, je ne pense pas mériter de figurer en compagnie de tant de personnalités transformatrices qui ont été honorées par ce prix, des hommes et des femmes qui m’ont inspiré et qui ont inspiré le monde entier par leur courageuse quête de la paix.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER